Challenge d’écriture n°38 – Rendar


Rendar
note 15.3/20 ?????
2ème

? Vos commentaires sur ce texte


Talent caché

Pourquoi suis-je ici ?

J’ai toujours été certain, dès tout petit, qu’une main divine avait guidé mon arrivée sur Terre, me réservant un destin exceptionnel. Depuis toujours, c’est ce qui m’aide à supporter cette chose horrible et cruelle dans laquelle nous sommes tous engagés et qui tue à coup sûr : La vie.

Quand un gamin m’enfonçait la tête dans le bac à sable alors que je marchais à peine, je pensais que j’étais là pour quelque chose de grand. Quand ma mère me forçait à manger mes petits pois et que mon père me faisait répéter sans fin mes tables de multiplication à coup de claques, j’y pensais encore.  Quand mon meilleur ami sortait avec toutes les filles dont j’avais envie et que je me faisais ratatiner en cours de sport, c’est toujours cette pensée qui m’aidait à tenir le coup. Et je ne parle même pas des examens que j’ai ratés, de celle qui a dit ‘non’ à une demande en mariage ou de tous mes animaux de compagnie adorables en tous points…Sauf avec moi.

Bref, l’idée que j’étais vraiment spécial mais que le merveilleux en moi était vraiment, mais alors vraiment, bien camouflé a fait que j’ai traversé les épreuves mises sur ma route sans trop de casse. Mais cela ne réponds pas à cette question essentielle que maints philosophes ont déjà soulevés : Où vais-je ? Que fous-je ? Dans quelle étagère ?

J’ai bien essayé de découvrir dans quel domaine j’avais été béni d’un talent hors du commun. Je me suis vite rendu compte que ce n’était pas dans la musique, mes copains, pourtant aussi fauchés que moi, préférant me payer des bières au karaoké plutôt que de m’entendre chanter. J’en profite par ailleurs pour noter que je suis plutôt doué dans ma capacité à absorber de l’alcool mais, après réflexion, je vois mal comment ça va me faire devenir célèbre ou m’aider à sauver le monde. Ce n’était pas non plus dans le dessin, la peinture ou la sculpture, mes ‘œuvres’ étant analysées généralement comme correspondant aux créations d’un trisomique de 5 ans.

Mais je n’ai pas baissé les bras pour autant, continuant à rechercher ce fameux secteur de prédilection dans lequel mon pouvoir mystérieux se révèlerait et ferait de moi le digne fils de la main divine, plus haut citée. Après avoir manqué de me faire bouffer par un requin, un serpent, un ours et  des termites (Oui, c’est fourbe ces bêtes-là), l’exploration et la biologie ont été rayées de ma liste. De même pour la danse, rock, hip-hop, salsa, charleston, rien ne me va, tout me ridiculise et est même souvent dangereux pour l’intégrité physique des personnes dansant en ma compagnie.

Bon, je vous rassure, j’ai quand même trouvé un travail passable, fais quelques bonnes soirées, lié des amitiés et fréquenté plusieurs personnes du sexe opposé. Ah, oui, autre chose à rayer de ma liste, je ne suis pas descendu sur Terre pour être donneur d’orgasmes, loin s’en faut. C’est peut-être pour ça d’ailleurs qu’elle avait dit non au mariage tiens, rétrospectivement.

Ayant essayé d’exceller dans bien des domaines, je me suis interrogé de savoir si ce n’étais pas pour le contraire que j’avais été incarné. Au lieu d’être le meilleur, j’étais destiné à être le pire. C’est donc tout naturellement que, plutôt que de me prendre pour Jésus II, le retour, j’ai essayé tout simplement d’être l’anté-Jésus, une sorte de prophète d’un gros vilain mystique.

Mais n’ayant réussi à rentrer dans aucune sectes satanique, n’arrivant pas à égorger un pauvre poulet (même déjà mort et en surgelé) et me faisant tabasser par les gens auxquels j’ai essayé de faire du mal (même les enfants), la voie de la noirceur et du maléfice a également été mise de côté.

Si je ne savais toujours pas pourquoi j’étais ici, mais au moins avais-je un but dans la vie et tout allait bien tant que je ne faisais pas d’éternelles expériences dans ma quête de mon don caché. Oui parce qu’il faut bien avouer que s’amputer d’une phalange en essayant de couper une truite comme dans Top Chef ou faire brûler mon appartement en testant mon génie culinaire dans la création de pizza, je m’en serais bien passé.

Un matin cependant, j’ai eu comme une révélation. Je savais, j’en étais intimement convaincu, si j’étais sur Terre, ce n’était pas pour exceller, briller, apporter une ère nouvelle au genre humain, non, si j’étais ici, c’était pour mourir…

Mais, en fait, non.

Même mon suicide je l’ai loupé. J’ai aussi profité de l’occasion pour découvrir que je n’avais pas de supers pouvoirs me permettant de voler ou d’être incassable. Ha, et que je n’aime pas les hôpitaux ni la vue du sang ! Donc, la médecine, ce n’est pas pour moinon plus.

Puis, je l’ai rencontrée ‘elle’. Elle qui m’avait été imposée comme suivi psychologique suite à ce qu’ils ont appelés de ‘Graves désordres comportementaux confinant à la schizophrénie et tendances à l’automutilation’. Allez donc expliquer à une psychologue commise d’office que, non, vous n’étiez absolument pas fou mais que vous étiez bel et bien déposé sur Terre dans un but précis. Sauf que vous ne saviez juste pas encore quoi. Bizarrement elle n’avait pas l’air de trouver cela logique mais, par contre, ça la faisait beaucoup rire.

Avez-vous remarqué comme c’est beau une femme qui rit ? Oui ? Donc vous devrez comprendre sans peine pourquoi j’ai voulu la faire rire à nouveau et, au fil des semaines,  ces réunions obligatoires sont devenus des rendez-vous privilégiés où il n’était plus question de mon hypothétique désordre mental mais simplement de discuter.

Et nous discutâmes tant et si bien que, de fil en aiguille, je me suis retrouvé à vivre avec elle, avec un bébé en route et une jolie maison (Ca, j’avoue que je ne l’avais pas vu venir). Passons sur l’accouchement (Non, vraiment, médecin, ce n’est pas pour moi), après quelques semaines à m’occuper d’un mini-moi, force m’était de constater que je m’en sortais vraiment pas mal. Pas de révélation, pas de super pouvoirs ni d’illumination céleste avec le Ciel qui s’entrouvre et de grondements de tonnerre mais…

Peut-être bien que c’était pour ça que je suis ici…

Pour être un mari et un père…




  • Les commentaires sont clos.