Les Primarques

fr-primarchsCréés par l’Empereur à Son image, les Primarques se sont longtemps considérés comme des princes parmi les hommes, et comme les maîtres de leur destinée.

Ils ont mené leurs légions de space marines de victoire en victoire à travers toute la galaxie, et aucun ennemi n’a jamais été capable de résister à leur fureur.

Pourtant, au cœur de cette fratrie légendaire, les graines de la trahison ont été semées il y a bien longtemps, avant même que ne commence l’Hérésie d’Horus…

Ce recueil contient quatre novellas mettant en scène les plus grands guerriers que l’humanité ait jamais connue – Fulgrim, Ferrus Magnus, Lion El’Jonson, et les primarques jumeaux Alpharius et Omegon – et le rôle qu’ils joueront dans cette guerre qui menace de changer le visage de l’Imperium à tout jamais.

 


Les Primarques
Auteur : Graham McNeill / Nick Kyme / Gav Thorpe / Rob Sanders
Éditeur : Black Library - Février 2013
Intérêt dans l'univers : ?????

Commentaire d’Atorgael

?????

Voila un titre dont le titre m’avait titillé le neurone de l’intérêt quand la révélation de sa parution fut faite.

4 longues nouvelles mettant en lumière un des Primarques lors de l’hérésie d’Horus. 4 visions des choses et comment elles sont traitées.

Fulgrim et sa légion des Emperor Children ouvrent le bal avec un Lucius qui se pose bien des questions et qui va obtenir ses réponses.

Peut-être la plus violente et démonstrative du chemin du chaos, mais aussi surement la moins indispensable du livre. On sait déjà tant de choses sur les Emperor children…

Ferrus Manus avant qu’il ne trépasse (parce qu’après cela aurait été plus difficile à écrire…). Confronté à de vilains Xénos Eldars, il décide de son destin qui lui est montré, bref comme d’autres, il est tellement formaté à ne pas croire les Xénos (même animés des meilleures attentions) que forcément il se fourvoie. On sait comment ça se termine pour lui.

Un texte qui nous permet de voir de plus près les Iron Hands, leur fonctionnement et leurs structures.

Lion El’Jonson de la première légion doit se fritter avec de grosses bestioles qu’ils croisent au cours d’un voyage dans le Warp. Premier contact avec des démons en fait. Violent à l’image du Lion qui nous apparait sous un jour ambivalent, on ne sait pas trop où va sa loyauté, lui-même étant confronté à des choix difficiles. N’empèche que quand on n’est pas d’accord avec lui, ça n’arrive qu’une seule fois !

Pas mal de choses mises en place pour un grand final sur Caliban ? On attend de voir…

L’alpha Legion ferme la marche de ce livre, c’est Omegon qui est le centre de ce livre, Alpharius étant appelé ailleurs. A moins que ce ne soit le contraire, on ne sait jamais trop avec eux !

Cette légion est vraiment attachante avec ses pièges, contre-pièges, mensonges, dissimulations, complots… Ça change un peu en terme d’intrigue. Les combats sont tout aussi violents rassurez-vous, vous aurez votre doses de bolts.

C’est ce dernier texte qui remporte le plus mon enthousiasme suivi à égalité de ceux sur le Lion et sur la Gorgone.

Un mot tout de même sur le format du livre : C’est gros, luxueux, brillant mais cher. J’espère que ce ne sera pas le nouveau format des livres de la BL, sinon je risque de diminuer mes achats. J’ai fait l’effort pour ce livre à cause du sujet attirant mais je ne le ferai pas pour tous les titres.




  • Une réponse le “Les Primarques

    1. Autant j’ai très envie de le lire, autant je ne l’acheterais pas tant qu’il ne sortira pas en poche !

      Et ca me fait chier. D’autres romans sont depuis sortis en ‘Grand’ format : Furie Rouge (Blood Angels), le bouquin sur Macharius…

      C’est bien dommage que la BL se fourvoie ainsi et je pense qu’ils vont ‘perdre’ des lecteurs qu’ils avaient acquis à leur cause justement par des bouquins abordables, de qualité et d’un format pratique.