La promesse des ténèbres

mctenebresNew York, mégapole de tous les possibles.De tous les excès.

Où la verticalité des buildings s’oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leurs victimes. Où l’industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse.

Au coeur de la cité, le journaliste Brady O’Donnel, dans le sillage de Rubis, femme mystérieuse et envoûtante, entame une enquête à hauts risques. L’enfer lui ouvre ses portes, fidèle à la promesse des ténèbres.


La promesse des ténèbres
Le cycle de l'homme 4
Auteur : Maxime Chattam

Commentaire de Rendar

?????

Découverte dans la trilogie du mal, nous retrouvons brièvement Annabel o’Donnel dans ce roman centré sur son mari.

Ce dernier est mentionné comme étant porté disparu depuis plusieurs années et Chattam fais un bon de le passé pour nous faire découvrir les circonstances de sa disparition.

Brady O’Donnel est journaliste pour un grand quotidien. Toujours à l’affut de reportages choc, il hésite très peu lorsqu’on lui propose une plongée dans le milieu underground pornographique de la grosse pomme. Mais en dessous du sexe et de l’argent, il se rend compte que de vrais monstres opèrent dans ce milieu lorsqu’une jeune prostituée se tire une balle dans la tête devant ses yeux.

Il est alors entraîné dans une spirale infernale sur la trace d’une mystérieuse bande d’acteurs et producteurs de films porno se faisant passer pour des vampires et réalisant des vidéos de snuff, torture et viol qui s’arrachent littéralement à la vente dans les magasins.

Mais à vouloir informer les gens et découvrir la vérité, Brady risque bien de se perdre sur le chemin du retour s’il descend trop bas dans les bas fonds de l’âme humaine.

Personnellement j’ai un avis mitigé sur ce roman. La descente aux enfers de Brady est très bien mise en scène et on l’accompagne vraiment dans la douleur de son dilemme et de se horribles découvertes. D’un autre côté, j’ai trouvé les péripéties un peu capilotractées et les ‘méchants’ vampires un poil caricaturaux.

Ça reste une lecture agréable avec une fin très très surprenante. A lire impérativement après avoir lu la trilogie du mal.




  • Les commentaires sont clos.