Jack Vance

 

Biographie (source : Wikipédia)

John Holbrook Vance, dit Jack Vance, né le 28 août 1916 à San Francisco, est un auteur américain de science-fiction, particulièrement dans le style fantasy.

Hormis Jack Vance, il utilise souvent des pseudonymes — Peter Held, John Holbrook, John van See, Alan Wade — pour signer son travail. Il écrira même sous le nom d’Ellery Queen trois romans : « The Madman Theory », « The Four Johns » et « A Room to Die in ».

Jack Vance fait ses études à l’université de Berkeley en Californie et c’est là qu’il commence son apprentissage d’écrivain. Grand amateur de Jazz, il écrit à cette époque des articles pour les colonnes du Daily Californian. Durant la Seconde Guerre mondiale, Jack Vance est intégré, en 1942, dans la marine marchande. Il met à profit cette période pour écrire ses premières nouvelles, qui seront rassemblées dans le recueil « Un monde magique ». Il publie sa première nouvelle, « The World-Thinker », en 1945 dans le magazine Thrilling Wonder Stories.

En 1997, la Science Fiction Writers of America lui accorde la distinction honorifique de « Grand Maître ». Il avait été auparavant le titulaire de nombreux prix : l’Edgar en 1960, le Hugo en 1963 et 1967, le Nebula en 1966, le Jupiter en 1975, l’Achievement en 1984, le GilgamXs en 1988 et le World Fantasy en 1990. Il reçoit aussi, en 1961, le prix Edgar Allan Poe pour sa nouvelle policière, « The Man in the Cage ».

Il a exercé une influence considérable sur la science-fiction exotique et picaresque, ce dont témoignent des livres comme « Le Château de Lord Valentin » de Robert Silverberg, « Le Maître des ombres » de Roger Zelazny, « Mytale » d’Ayerdhal ou « Le Chant du cosmos » de Roland C. Wagner.


Site/Blog : http://www.jackvance.com/

Ce que j’aime chez cet auteur

  • Atorgael : Jack Vance est un conteur capable de vous embarquer dans son histoire dès le premier paragraphe. Vous entrez à chaque fois dans son univers où il va vous guider de manière experte. Toujours un réel plaisir à lire.

Les livres de Jack Vance sur le site




  • Les commentaires sont clos.