Le passager

001Mathias Freire a une maladie étrange. Il fait des « fugues psychiques ». Sous l’effet du stress, il tourne au coin d’une rue et perd la mémoire. Quand il la retrouve, il est un autre. A son insu, il s’est forgé un nouveau moi, un nouveau passé, un nouveau destin…

Quand il saisit sa situation, il est psychiatre à Bordeaux. Pour savoir qui il est vraiment, il n’a qu’une solution : remonter, l’une après l’autre, ses identités précédentes jusqu’à découvrir son moi d’origine. Clochard à Marseille, peintre fou à Nice, faussaire à Paris… Au fil de ses personnages, il va décrypter l’hallucinante vérité.

On plonge en apnée dans ce labyrinthe cauchemardesque où l’auteur continue inlassablement d’ausculter les origines du Mal. Tendue, très documentée, cette traque de l’identité navigue entre psychanalyse et manipulation scientifique à un rythme infernal.

Jamais Grangé n’a été moins sanglant, jamais il n’a été plus angoissant. Probablement son meilleur roman.


Le passager
Auteur : JC Grangé
Éditeur : Albin Michel

Commentaire de Rendar

?????

L’action débute à Lyon. Un psychiatre place en internement un homme soupçonné d’un meurtre macabrement mis en scène et frappé d’amnésie.  Au cours des entretiens qu’il a avec son patient, le médecin se rend compte que l’intégralité des renseignements obtenus est faux et la vie racontée par son patient est une imagination de son esprit auquel le patient croit réellement.

Ce syndrome s’appelle la « fugue psychique », il consiste pour celui qui en est atteint à se créer une vie imaginaire extrêmement précise et de manière totalement inconsciente pour surmonter un traumatisme. Désireux d’aider son patient et convaincu de son innocence, le psychiatre tente alors de reconstituer le vrai fil de la vie de son sujet. Mais au fil de ses recherches, il se rend compte d’énormes zones d’ombre dans son passé.

Et si, lui aussi, était en pleine fugue psychique ?

Traitant d’un sujet très intéressant, ce thriller qui démarre assez calmement  m’a vraiment capturé une fois l’histoire bien lancée. L’existence d’une personne se dénoue au fil de la lecture dans des milieux aussi opposés que celui des clochards et des dandys artistes.

Je vous le conseille vivement, c’est une très bonne lecture sur laquelle je ne vous en dit pas plus histoire de ne pas gâcher l’intrigue sur fond de meurtres sanglants et de tentatives d’assassinat.

Je lui mets un coup de cœur !




  • Les commentaires sont clos.