Chroniques de la haine ordinaire

desprogesDe son plus beau pistolet, Pierre Desproges tire à bout portant sur la bêtise et la lâcheté ordinaires. Pas de répit, tout le monde en prend pour son grade : les vieux, les jeunes, les courtisans, Dieu, les enfants, les féroces soldats et même le mois de mars. Un vrai feu de joie !

Pierre Desproges (1939-1988) est célèbre pour son humour grinçant et sa remarquable aisance littéraire.


Chroniques de la haine ordinaire
Auteur : Pierre Desproges
Éditeur : Point 2

Commentaire d’Atorgael

?????

Quel plaisir de retrouver Desproges dans cette édition. D’un autre côté, n’importe quel autre format convient aussi. Le livre est facile à prendre en main, les pages glissent aisément (malgré la finesse du papier qui parfois vous fait tourner 2 pages à la fois) la couverture est solide et ne craint pas les voyages, un livre de poche vraiment fait pour les poches.

J’ai donc relu ce livre avec un plaisir non dissimulé (demandez aux voyageurs qui se trouvaient dans le train alors que je lisais certains passages qui m’ont fait éclaté de rire !) malgré le décalage temporel de certaines situations décrite par Desproges. Car oui, ça date et il y a des chances que les plus jeunes ne comprendront pas tout. Ce qui me fait dire qu’il nous manque aujourd’hui de personnes pour balancer aussi sèchement (mais sans méchanceté) sur tout le monde et avec autant de précision. Desproges flingue tout ce qui bouge et fait mouche à tous les coups pour notre plus grand plaisir, tous les grands du monde d’alors en prennent pour leur grade.

Imaginez ce qu’il aurait pu écrire sur nos dirigeants et leurs prétendants actuels.

A lire pour se divertir, à lire sans modération.




  • Les commentaires sont clos.