Succession – Tome 1 et 2

sf_succession1Tome 1

L’Empire ressuscité : quatre-vingts mondes sous la domination absolue d’un Empereur immortel. Son ennemi : la secte des Rix, fanatiques cyborgs dont le but est de faire émerger des I.A. toutes-puissantes sur chaque planète qu’ils rencontrent, puis de les vénérer comme leurs dieux. Le secret de l’immortalité détenu par le souverain permet d’accroître les populations et de renforcer ses armées. Ses partisans les plus farouches, les.  » gris « , ont peu d’opposants si ce n’est le parti du sénateur Nara Oxham, qui milite pour que cesse la résurrection des morts. Quand la sœur de l’Empereur, l’Impératrice-enfant, est capturée par les Rix, le Père des immortels craint que son secret ne tombe entre les mains ennemies. Le commandant Laurent Zaï, héros de guerre célèbre, est envoyé en mission de sauvetage. S’il échoue, il lui faudra renoncer à l’immortalité et bien plus encore… Première partie du space opera Succession, Les légions immortelles nous entraînent dans un futur lointain où humains et machines luttent pour sauvegarder l’intelligence. Oui, mais laquelle ?

sf_succession2Tome 2

Le commandant Laurent Zaï a pour mission de détruire le vaisseau rix qui approche la planète Legis. Si les redoutables Rix (mi-femmes, mi-machines) parviennent à contacter Alexandre, la conscience composite qui s’est emparée de la planète, les humains courent un danger mortel et ce, dans les Quatre-vingts Mondes de l’Empire. Car Alexandre connaît désormais tout des humains mais surtout, il détient le secret de l’Empereur et de son immortalité. Suite et fin du space opera commencé avec Les Légions immortelles. Combats grandioses et destinée vertigineuse pour les humains de l’Empire des Quatre-vingts Mondes. Scott Westerfeld signe une splendide histoire de science-fiction au final flamboyant.


Les légions immortelles - Le secret de l'Empire
Auteur : Scott Westerfeld
Éditeur : Pocket

Commentaire d’Atorgael

?????

La claque !

Je ne m’attendais pas à un tel roman en le prenant par hasard dans les rayons de ma librairie. Franchement je pensais lire une petite histoire bien sympathique de SF, c’est un peu plus que ça.

C’est du Space Opera de compétition !

L’histoire est très prenante avec la prise d’otage de la sœur de l’Empereur des 80 mondes, on se doute que ça pas faire que du joli vu les moyens des uns et des autres, et on aura raison.
Cette foisonnement de technologie ne nuit pas à la lecture, au contraire, les concepts présentés sont simples (mais pas simplistes) et tiennent parfaitement la route, ce qui est le premier écueil d’un récit de ce genre.
Les batailles de super soldats contre les Rix sont superbes. Mention spéciale au tout premier chapitre où on se croit embarqué dans un combat spatial (type « dog-fight ») mais qui vous bouscule tout vos repères en quelques ligne. Une belle réussite au niveau de l’immersion dans un récit.

Au niveau de la forme, la formule adoptée est parfaite, on se balade de lieux en lieux, de personnages en personnages (parfois on change même d’année) et le récit se déroule parfaitement sans accroc avec juste ce qu’il faut de suspens et de frustration quand on quitte un personnage pour ne le retrouver que 2-3 chapitres plus loin.

Le monde est parfaitement maitrisé avec ces races hors-empire en ne se focalisant que sur une : les Rix. Formidable amazones mi-femmes mi-machines, guerrière d’élite en perpétuelle amélioration face à un adversaire impérial un rien figé et statique. L’opposition est parfaite.

En conclusion une très belle histoire à lire absolument pour les fans de SF et de Space Opera.




  • Les commentaires sont clos.