La vie éternelle

sf_vieeternelA Clarges, on peut être un gluron et mourir du jour au lendemain. On peut aussi suivre la pente et devenir successivement Couvée, Cale, Troisième, Seuil et enfin, accomplissement ultime, Amarante. S’ouvre alors à vous la vie éternelle.

Mais gare à vous si vous déviez de la voie qui vous est tracée : vous risquez de voir la limousine d’un assassin s’arrêter devant votre porte. Gavin Waylock, lui, est prêt à tout pour parvenir à l’immortalité. Y compris à devenir un Monstre en tuant une Amarante. Malheureusement, il n’est pas si simple de venir à bout d’une immortelle.

Loin des mondes exotiques qui ont fait sa réputation, Jack Vance signe une nouvelle fois un grand roman de science-fiction, sombre et dystopique.


La vie éternelle
Auteur : Jack Vance
Éditeur : Folio SF

Commentaire d’Atorgael

?????

Encore une grande et belle histoire comme Vance sait les écrire.

Nous voila plongé au sein d’une société où la vie éternelle est possible mais dont les conditions d’accès sont pas simple du tout. Au passage la description du monde peut faire froid dans le dos en opposant les chanceux et ceux qui peuvent avoir accès à cette technologie et tout le reste du monde. Ça pourrait rappeler certaine fractures actuelles.

Difficile de parler de ce livre sans rien livrer, sachez juste que j’ai vraiment apprécié de le lire et de découvrir le fin mot de l’histoire et voir ce qui allait arriver à Gavin Waylock, le héros de cette aventure.

Une vision pessimiste du mythe de la vie éternelle. Mais qui en a jamais eu une vision optimiste d’ailleurs ?




  • Les commentaires sont clos.