Nemesis

bi_nemesishh13

Compléments à l’article publié le 4 février 2011

L’Hérésie d’Horus, tome XIII.

Après les horreurs de Istvaan V, Horus déclare la guerre ouverte contre l’Imperium. Dans les ombres du palais de l’Empereur sur Terra, de puissants personnages se réunissent : leur plan consiste à envoyer une équipe d’assassins pour exécuter l’architraitre Horus et mettre un terme à cette guerre avant qu’elle n’embrase la galaxie. Mais ils ne peuvent savoir qu’un autre assassin est déjà en route, son attention tournée vers la mort de l’Empereur.

Par l’auteur de La Fuite de l’Eisenstein, et Blood Angels Deus Encarmine et Blood Angels Deus Sanguinius.


Nemesis
Auteur : James Swallow
Éditeur : Bibliothèque interdite (Janvier 2011)
Intérêt dans l'univers : ?????

Commentaire de Rendar

?????

Alors que la trahison du maître de guerre est avérée et que les allégeances diverses se révèlent, dans l’ombre du palais impérial sur Terra, un complot se prépare. Sous l’égide du secret le plus absolu, le conseils des assassins, regroupant les maîtres des différents temples de l’officio assasinorum envisage de planifier une mission ayant pour but d’exécuter Horus avant qu’il n’ai la possibilité de venir jusque Terra.

Venenum, Vanus, Culexus, Vindicaire, Eversor et Callidus vont devoir s’unir pour espérer réussir cette mission ourdie dans l’ombre, sans que l’Empereur soit mis au courant.
Mais dans les rangs du maître de guerre, Erebus semble avoir le même plan et envoie aux trousses du père de l’humanité un assassin très spécial…

Très impatient de lire ce tome, je l’ai trouvé assez fluide et plaisant mais je suis un peu déçu par le traitement apporté aux assassins. Certes, on retrouve des traits caractéristiques des différents temples mis en scène et ça s’emboite pas trop mal mais j’ai comme un gout de trop peu. L’Eversor ne correspond pas du tout à l’idée que je m’en faisais mais c’est pas plus mal, l’assassin envoyé pour tuer l’Empereur est un concept intéressant… Bref, c’est pas mauvais mais c’est également loin d’être indispensable pour appréhender l’entièreté du cycle et c’est loin d’être le meilleurs de la série.

Commentaire d’Atorgael

?????

Un livre assez intéressant quant à la quantité d’informations sur les assassins et leurs organisations. On découvre comment toute cette société secrète fonctionne entre secrets et dissimulations.

Les agents envoyés sont évidemment les meilleurs de leurs temples mais semblent bien peu de chose face à la puissance des Space marines corrompus d’Horus. Malgré un succès notable il était évident depuis le départ que la mission serait un échec. Et c’est bien le problème de la série, on connait déjà la fin et rien ne peut en altérer l’issu. Ou très peu.

Du coup on est invité à lire des centaines de pages racontant une mission qui devient juste un fil rouge à toute une trame nous décrivant un peu plus l’univers. On en apprend un peu plus sur le futur culte à l’Empereur-Dieu et comment out ça s’est diffusé à travers l’Imperium ou sur les libres marchands.

En parallèle à l’équipe d’assassins envoyés contre Horus, on découvre également un tueur envoyé par Erebus contre l’Empereur. Un être chaotiquement modifié, d’une puissance incroyable et qui est à deux doigts de réussir sa mission également. Mais comme on connait la fin de l’histoire, on sait aussi qu’il ne réussira pas à la mener à son terme.

Au final, le livre est assez agréable à lire (malgré les défauts constants de la série : fautes de frappes et compagnie) mais qui ne fait pas beaucoup avancer la série, qui est à peine une distraction pour Horus et son avancée vers Terra.

A noter tout de même que la fin est assez amusante dans le sens où les réactions des cibles sont totalement opposées quand elles découvrent (si tant est qu’elles n’étaient pas au courant des initiatives de leurs subordonnés, ce qui qui reste à prouver) les machinations mises en places pour tuer l’autre d’en face. Amusant.




  • Les commentaires sont clos.