Pour l’Empereur

bi_ciaphas1Le commissaire Ciaphas Cain, héros de l’Imperium, est réputé à travers toute la galaxie pour sa bravoure et son héroïsme.

Envoyé sur un monde frontalier de l’empire Tau, Cain et ses hommes doivent maintenir le calme parmi la population humaine. Toutefois, l’ambassadeur xenos est assassiné et la situation devient rapidement incontrôlable.

Cain et son régiment de Valhalla se retrouvent en plein milieu d’une guerre civile difficile à contenir.

Le héros du peuple, parviendra-t-il à découvrir le vrai responsable des événements tragiques qui embrasent la planète avant qu’elle ne soit perdue pour l’Imperium ?


Pour l'Empereur
Auteur : Sandy Mitchell
Editeur : Bibliothèque interdite
Intérêt dans l'univers : ?????

Commentaires de Rendar

?????

Avouons le, à la vue de ce roman dans les rayonnage de ma FN*C préférée (Tssss, pas de pub enfin), je n’étais pas franchement emballé.

Un commissaire héroïque lutte pour la survie de l’Impérium blablabla, déjà vu…

Mais en fait, ce roman à été mangé en deux jours et je l’ai tout simplement adoré…

Nous y suivons, sous la forme originale d’une sorte de journal intime, les (més)aventures du commissaire Ciaphias Cain, héros de l’Impérium bien malgré lui.

Car, malgré s’être sortis de situations sans issues et d’être une légende dans plusieurs segmentum, ce commissaire que tout le monde adule est en fait un soldat bien peureux, surtout désireux de plonger vers le premier couvert venu ou de faire en sorte qu’un autre encaisse le bolt qui lui était adressé. Mais pourtant, malgré l’image à mille lieues de celle d’un commissaire classique, il arrive à maintenir l’illusion d’être tout ce qu’il n’est pas: Un héros.

En plus, il est doté d’une bonne dose de cynisme ce qui m’à fait bien rire. Pourtant cela reste un roman 40k tout à fait crédible car, au final, Ciaphias n’est pas si poltron que ça mais la trame historique et les péripéties jalonnées de gardes de Valhalla, d’inquisiteur et de Taus nous plonge dans les ténèbres du quarante et unième millénaire si impitoyable.

Je vous le conseille vivement, j’ai adoré !

Commentaires de Baal-Moloch

?????

L’histoire ne casse pas de briques mais reste tout de même très agréable à lire. Le choix de narration de l’auteur est finement pensé : original dans la gamme BI, il excuse ainsi quelques maladresses d’écritures. Ciaphas est cynique à souhait, mais pas assez encore à mon goût. Le gus doit pas contre avoir des crampes à force de hausser les épaules… C’est sans hésiter que j’achèterai le prochain.

Commentaire d’Atorgael

?????

Excellente lecture, c’est confirmé et j’ai déjà bien entamé le second livre.

On en a déjà beaucoup dit sur le commissaire qui n’a en fait qu’une seule idée en tête : ne pas se faire tuer. Ce qui en pleine guerre éternelles est un tour de force.
Et le pire c’est qu’il y arrive en devenant un des plus grand héros du coin et de ceux d’à côté.
Sa technique est simple : se trouver loin du danger le plus probable et le plus immédiat. Ce faisant il se retrouve dans des situations encore pires et avec tout l’acharnement qui le caractérise donc à rester en vie il s’en sort.
Ça c’est pour la trame des aventures histoire de ne pas montrer à nouveau un régiment de GI au combat mené par un commissaire.

Le second point intéressant dans ce livre est qu’en mettant tout en oeuvre pour rester en vie, il applique des méthodes qui ne sont pas celles de tous les commissaires, il ne traite pas ses soldats comme des cibles potentielles mais bien comme des « partenaires » (qui dans son esprit sont plus vus comme autant de boucliers entre lui et le danger) ce qui fait qu’il est respecté et même aimé de ses troupes. Ce qui est assez inhabituel, on en conviendra.

Autre personnage important de ce roman, l’inquisiteur car c’est ce personnage qui raconte cette histoire. On découvre ainsi une autre façon de mener les combat au sein de l’Ordo Xénos assez rafraichissante et amusante, toute aussi décalée que la vision  qu’on a du commissaire.

Ajoutons à tout cela les soldats avec quelques personnalité sympathique par-ci par-là et au final on a un bon roman qui se lit facilement.
L’histoire en elle-même est assez classique mais c’est bien la façon de traiter des personnages qui est importante.

Le vote des lecteurs

Votre avis sur l’article, le livre…

[starrater tpl=10 style=’starscape’ size=’16’]




  • Les commentaires sont clos.