L’Armure du Mépris

bi_tanith33La croisade continue de faire rage dans les mondes de Sabbat.

Toujours hanté par sa longue mission sur Géréon derrière les lignes ennemies, le commissaire lbram Gaunt retourne sur la planète tenue par le Chaos, pour prendre part à sa libération et y affronter ses démons personnels. Gaunt et le Premier et Unique de Tanith découvrent que la brutalité de cette  » libération  » les oppose à leurs supérieurs, pour qui la victoire doit être obtenue à n’importe quel prix, aussi cruel soit-il.

 


L'Armure du Mépris
Auteur : Dan Abnett
Editeur : Bibliothèque interdite
Intérêt dans l'univers : ?????

Commentaires d’Atorgael

?????

Un commentaire immédiat se dégage de ma lecture : déception.
Le moins réussi de tous les livres sur les fantômes de Gaunt.
Ça vient de l’histoire en fait qui n’apporte rien, ou pas grand chose ni à la croisade, ni aux fantômes.
L’écriture reste très bonne, c’est quand même du Abnett et ça se lit vite et facilement.

Deux nouveau personnage qu’on devrait revoir  n’en point douter sinon ce serait du gâchis : Kexie et Sobile sont amusants à découvrir (surtout Kexie … Ech), bien caricaturaux mais c’est tellement efficaces.

Dalin va donc découvrir ce que c’est que d’être un garde, et il faut dire que la manière dont il découvre tout ça est assez violente, mais bon dans un univers où il n’y a que la guerre fallait pas s’attendre au pays des bisounours.
Pour ceux qui ne suivent pas, Dalin c’est le fils adoptif de Tona et Caffran recueillis avec sa sœur sur Vervun et dont le père, le major Kolea, n’ose pas les approcher.

Bref. Un passage intéressant qui plonge donc le jeune Dalin tout frais émoulu dans une grande boucherie à ciel ouvert. Ça évite ainsi à l’auteur de l’incorporer directement dans une compagnie de combat des fantômes où sa longévité aurait été suspecte par rapport aux ennemis sont habitués à rencontrer.

Les Fantôme, eux, vont être envoyés pour une mission spéciale dont ils ne maitrisent pas tous les aboutissants (ni les tenants d’ailleurs).
Ils sont donc à nouveau sur Géréon (qui résiste toujours, mais qu’on sent mollir tout de même). L’occupant en prend un grand coup dans la tronche bien avant leur arrivée et les combats sont assez pauvres et rapidement expédiés.
Le plus intéressant étant la confrontation avec un char ennemi un peu spécial et le nettoyage de la ville (et encore).

Voila donc un cycle qui se termine un peu vite et sans grande nouveauté pour les Fantômes même si les effectifs bougent encore un peu.

Vivement la suite en espérant y retrouver un peu plus le souffle épique des épisodes précédents.

Une dernière chose : on sent que les nouveaux  kit plastiques de la Walkyrie (transport de troupe aérien et chasseur-bombardier léger) est sorti pratiquement en même temps que les livres, il y en a des tas dans le ciel (des Walkyrie, pas des bouquins), bien plus qu’avant en tout cas. Mais c’est sans doute moi qui voit la patte rouge d’un commanditaire là où il n’y en a probablement pas.




  • Les commentaires sont clos.