Frères du Serpent

bi_frereserpentDans les ténèbres lugubres d’un lointain futur, les intrépides Spaces Marines n’ont pas leur égal pour officier en tant que défenseurs de l’humanité.

Les Serpents de Fer d’Ithaka ont fait le serment de sauver le Récif d’étoiles de la destruction, quel-qu’en soit le prix.

 


Frères du Serpent
Auteur : Dan Abnett
Editeur : Bibliothèque interdite
Intérêt dans l'univers : 

Commentaires de Baal-Moloch

Rentrons directement dans le détail des critiques :

Aube Grise – mission sur Baal Solock
Certains l’oublient parfois : les Space Marines sont des surhommes. Ils se brossent les dents avec du barbelé, se lavent au napalm et se curent les ongles avec une épée énergétique.
Cette nouvelle en est donc un cinglant rappel et une excellente intro pour ce livre.

Or Noir – mission sur Rosetta
Le niveau chute considérablement dès cette histoire qui n’a finalement que pour but de mettre en scène de la montée en grade de Priad.
Les Dark Tusks (SMC) se font tuer presque aussi facilement que les Primuls, ce qui ne semble pas très crédible.
Et les poncifs sur la défaite et la victoire sont franchement lourds.

Fièvre Immaculé – mission sur Eidon
Malgré un début prometteur avec l’archiviste Petrok, la seconde partie de ce texte part dans le grand n’importe quoi et la boucherie ridicule.
Bon, d’accord, on l’a vu précédemment, les SM sont des surhommes, mais faut pas pousser non plus ! 11 gus qui massacrent des milliers d’Eldars Noirs, ça tient plus la route.

Déluge Ecarlate – mission sur Cérès
Nettement plus intéressant, on sent la tension montée progressivement jusqu’à son paroxysme bien que, encore une fois avec Abnett, la fin soit un peu vite expédiée.
Grosse référence aux Enfants du Maïs selon moi.

Sillage Pourpre – Ithaka
L’histoire qui nous en apprend le plus sur les Iron Snakes (recrutement, coutumes,..) et qui, à son tour, nous rappelle que les SM sont peut-être des surhommes, mais ils ne sont pas infaillibles pour autant.
Grosse référence aux Enfants à Dune (un peu partout en vérité, mais c’est ici le plus flagrant).

Sang Bleu – mission sur Iorgu
La plus classique des nouvelles du bouquin. Pas grand chose à en dire.

Peaux-Vertes – mission sur Ganahedarak
Vous vous êtes familiarisés avec l’ensemble des personnages croisés au fil des pages ? Vous les retrouvez presque tous dans ce livre dans le livre (150 pages pour cette nouvelle).
Là, les scènes s’enchaînent avec beaucoup de fluidité et cohérence (mais les moments qui peuvent sembler inutiles mais qui donnent de “l’épaisseur” à la trame) et on se surprend à la fin de se dire “j’en veux encore !”
Seul bémol, la répétition constante de “sang purulent”, ça m’a gonflé.

Voilà. C’est du Dan Abnett, donc d’un niveau au-dessus de la moyenne, mais pas toujours à son top.
Toujours des petites touches d’humour bien senties et placées au bon moment.
Une très bonne verve (et la traduction n’est, généralement, pas en reste).
Toutefois, on sent que c’est une commande et qu’il y a eu réécriture et donc manque d’inspiration parfois.
A lire, bien que cela ne soit pas un achat obligatoire.

Commentaires de Rendar

Qu’en dire ? J’ai bien aimé, c’est sur.

Après, si vous l’ignoriez, c’est plus un recueil de nouvelles qu’un roman. On y suit les aventures de Priad, un marine issu d’un chapitre d’inspiration grecque et il nous emmène de planètes en planètes avec une qualité assez inégale.

On sent malheureusement que les nouvelles composant le livre ont étés écrites à des années d’intervalles et que certaines ont étés retravaillées pour y insérer le fil conducteur du roman. Malgré tout, on se prend d’affection pour ce marine et son escouade d’élite même si, pour les puristes, la psyché des SM est bafouée par un grain de sentimentalisme.

Je le conseille à tout amateur de grosses boites de conserves gros bill car, il faut bien l’avouer, ils ne font pas non plus dans la dentelles nos amis.

Un grand bravo pour la nouvelles sur la planète d’origine du chapitre avec les animaux dont le chapitre tire son nom. C’est, pour moi, une lecture obligatoire dans l’univers 40k.

Commentaires de Sthorm

Je viens de terminer ce bouquin et moi aussi j’ai bien aimé, même si ce n’est pas le meilleur d’Abnett.

C’est vrai que les Space Marines façon Dan Abnett sont par certains cotés plus « humains » que le standard Codex, mais c’est loin de me déplaire au contraire. Je trouve d’ailleurs le Sergent Priad des Iron Snake assez proche du Capitaine Garviel Loken des Luna Wolves dans « l’Ascension d’Horus ». Les Astartes d’Abnett n’en restent pas moins de formidables machines de guerre et les combats contre les Orks dans la dernière nouvelle le démontrent une fois de plus.

Pour le reste des nouvelles c’est assez inégal mais toutes sont plaisantes à lire. Au passage, celle qui se passe sur Ithaka, avec les gigantesques serpents marins est très influencée par Dune, vous le constaterez en la lisant. Dans l’ensemble elles permettent de se faire une idée assez précise du chapitre des Iron Snake et ça donne presque envie d’avoir une petite armée de Frères du Serpent.

En tout cas ça me fait un Dan Abnett de plus dans ma bibliothèque, en attendant le prochain tome des Fantômes de Gaunt. Je n’ai pas encore lu ceux qu’il a écris pour Warhammer Battle, mais il paraît que c’est du tout bon alors je vais sans doute me laisser tenter.

Commentaires d’Atorgael

Je suis partagé entre le bon et le pire.

Je partage les commentaires précédents concernant les surhommes et tout ce qui va avec et cela est parfois assez amusant à lire. D’autant que c’est bien écrit et agréable à suivre.

mais c’est aussi ce côté surhomme qui me gène le plus car franchement c’est parfois un peu trop.

En bref, à ne pas prendre à la lettre ni au sérieux, mais juste pour passer un bon moment avec quelques bons passages.

Le vote des lecteurs

Votre avis sur l’article, le livre…

[starrater tpl=10 style='starscape' size='16']




  • Articles liés

    • La Tour Foudroyée / Le Roi Sombre Vendu lors du Games Day français 2008, vous pouvez éventuellement trouver ce petit bouquin chez votre distributeur […]
    • Paroles de sang Compléments à l’article publié le 14 octobre 2009 Dans l'univers cauchemardesque du 41e millénaire, l'Humanité […]
    • Ciel Mort, Soleil Noir Banni de son chapitre par Marneus Calgar, le capitaine Uriel Ventris doit s'enfoncer dans les profondeurs de […]
    • Les Anges Déchus Alors que la nouvelle de la trahison d'Horus se répand, la Grande Croisade ne progresse plus tandis que les […]
    • Chroniques de l’Hérésie Compléments à l’article publié le 19 octobre 2009 Nous sommes au trente et unième millénaire, et l'humanité s'est […]
    • Space Wolf Les rares habitants du périlleux monde hostile de Fenris doivent chaque jour affronter monstres redoutables et […]

    Les commentaires sont clos.