Solomon Kane

kaneAventurier errant et vagabond sur la Terre, Solomon Kane traque et tue impitoyablement ses ennemis dans un monde élisabéthain pris de folie: brigands et pirates, certes, mais aussi vampires et morts-vivants. Instrument de Dieu ou puritain fou habite par des forces qui le dépassent, qui est Solomon Kane?

L’une des créations les plus originales de Robert E. Howard. Cette édition, élaborée par Patrice Louinet, l’un des plus éminents spécialistes internationaux de Robert E. Howard et de son œuvre contient l’intégralité des aventures de Kane, reconstituées à partir des manuscrits originaux, dans des traductions nouvelles et non censurées. Elle est de plus augmentée de nouvelles inédites, dont l’une paraît ici pour la première fois au monde.


Solomon Kane
Auteur : R.E Howard
Editeur : Bragelonne
Nombre de volume : 1

Le commentaire d’Atorgael

?????

Le problème c’est que j’étais assez fan avant d’aborder cette compilation et que sa lecture n’a rien fait pour me faire changer d’avis.

Donc, oui c’est à lire !

Solomon Kane le puritain, encore un héros comme seul Howard a pu en créer. Apparemment nous avons affaire à un personnage basique dans le sens où on sait tout de lui dès la première histoire lue. Mais ce serait passer à côté de bien plus que ce que les apparences nous montrent.
Kane, c’est Conan, c’est le héros selon Howard. Puissant, fort (et même très fort), pas franchement charismatique mais il s’en fiche, intègre et tourmenté.
On ne sait pas grand chose de ses origines ni pourquoi il est devenu ce puritain si obstiné à combattre le mal partout où il se trouve. Certains inquisiteurs d’un certain univers de jeu feraient office de novices à côté de lui.
Les histoires sont prenantes et Howard nous fait voyagé du cœur de l’Afrique Noire et de ses terribles secrets et peuples perdus, aux côtes anglaises.

Une fois encore, le travail de compilation des textes est remarquable au même titre que pour les livres sur Conan. On retrouve l’intégralité des écrits d’Howard non édulcorés comme ils le furent à la sortie au grand public dans les années 60, 70, … . Il faut dire que la description des africains n’était vraiment pas compatible avec le climat tendu de l’époque concernant les questions raciales. Aujourd’hui, nous pouvons lire ces textes avec plus de sérénité et de recul. En tout cas, j’ose l’espérer.

Bref, encore un beau et grand livre que tout amateur de bonnes histoires devrait avoir dans sa bibliothèque. Un seul reproche : ne pas avoir continué la luxueuse version reliée des 3 « Conan ».

Le vote des lecteurs

Votre avis sur l’article, le livre…

[starrater tpl=10]




  • Une réponse le “Solomon Kane

    1. Atorgael dans

      Finalement, non, il ne faut rien attendre du film « Salomon Kane » qui se révèle être une catastrophe. Dommage.