L’aventure – Chapitre II

Pour retrouver les précendents évènements, vous pouvez vous rendre sur le chapitre I.

Chapitre II – Vers les Drakenbergen

Le voyage vers leur destination suivante passait donc par devoir accompagner une caravane affrétée par le comte pour rejoindre l’Arolavie. Le groupe se présenta à la cheffe du convoi constitué de 3 chariots, puis fit la connaissance des autres membres de la caravane et de leur 2 passagers.

Les premiers contacts furent cordiaux dans l’ensemble, même si Salmus, le tieffelin responsable de la sécurité du convoi leur mena la vie dure dès leur arrivée.

Les premiers jours de voyages se firent tranquillement au rythme des boeufs tirant les chariots jusqu’à un petit incident sur la route qui immobilisa le chariot contenant les victuailles et réserves de la caravane.

la cuisinière, l’halfeline Eramita, constata des dégâts sur ses réserves et demanda à ce qu’on les reconstitue avant d’entrer dans le Drakenbergen où il serait plus compliqué de se fournir.

Allywen, Fazaïm et Arkxus se désignèrent volontaires et partirent sur les route pendant que le convoi se mettait à l’abri d’une grosse ondée.

La nuit, toutes les goules ont faim

Alors qu’ils pensaient avoir échappé à la corvée, les membres du groupe restés au convoi se retrouvèrent être la cible d’un groupe en maraude de goules dirigées par un réprouvé vindicatif.

Harcelés de tous côté, ils réussirent à repousser les assaillants au prix d’une vilaine blessure pour Aerlinn qui serait obligé de rester allongé plusieurs jours avant de récupérer complètement.

La liste des courses

Ça aurait dû être facile mais le destin semblait s’acharner sur les valeureux garçons de course. Le déluge d’abord qui les trempa jusqu’aux os, puis la forêt peu engageante qui devait les mener jusqu’à une auberge où ils allaient pouvoir trouver les épices.

Finalement le chemin fut facile à trouver mais le temps les décida à passer la nuit au chaud dans un bon lit douillet.

L’aubergiste se fit un plaisir de leur louer une chambre et nos trois compagnons s’y reposèrent après un bon repas de brochets de l’étang voisin.

La nuit se transforma en cauchemar quand le sol se déroba sous le lit plongeant meubles et occupant dans l’eau de l’étang.

Allywen se retrouva à barboter dans une eau froide et remplies de brochets voraces qui avaient décidé que le guerrier serait leur prochain repas, pendant qu’Arkxus et Fazaïm avaient ouvert la porte, alertés par des bruits suspects en pleine nuit.

L’aubergiste avait placé là un vieux fauteuil qui se garnit de dents en les voyant tenter de sortir, un mimique attaquait les occupant de la chambre.

Les combats furent à l’avantage des héros qui s’en sortirent sans trop de dommages et ils partirent à la recherche de leur hôte, bien décidés à avoir des explications.

Fazaïm inspecta les écuries pendant qu’Allywen s’occupait des cuisines. Arkxus tomba sur l’aubergiste blessé et ficelé au sol de la chambre voisine de la leur. une fois détaché, il lui expliqua qu’un de ses clients l’avait attaqué et qu’il devait être le responsable de ce qui venait de leur arriver.

Relâchant sa garde un instant, le sorcier ne vit pas son interlocuteur changer de visage, prenant le sien, le métamorphe s’attaqua alors au tieffelin. Le renfort de ses compagnons sauva ce dernier.

la fouille de l’auberge leur fit découvrir une cache sous les cuisines où une femme enchainée et ses enfant étaient enfermés.

Délivrée elle leur raconta que son mari avait été remplacé par ce dopplegänger alors qu’il était parti pour une course en ville. A son retour, le métamorphe avait menacé de tuer ses enfants si elle ne coopérait pas à la bonne marche de l’auberge. L’intervention des aventuriers était une délivrance pour elle.

Au petit matin, ils repartirent avec les épices et la satisfaction d’avoir délivré une innocente famille de la tyrannie d’un monstre.

La passe de Zonda

One comment to “L’aventure – Chapitre II”
One comment to “L’aventure – Chapitre II”
  1. Pingback: L’aventure – Chapitre I – Dragons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *