Allan Carrasco et Jérémie Bonamant Teboul

Allan & Jérémie – Partie II1

Allan

Quelques questions juste pour Allan. Si je te dis que les années 2006-2007 sont les années Carrasco, je me trompe ?

Allan – Oulla, j’espère pas !
Ce sont les dernières années donc le meilleur de mon travail. Ce n’est peut-être pas à moi de répondre à ça !

Jérémie – Moi je dirai que 2006-2007 c’est carrément les années Carrasco parce que je vois sa tronche tous les matins quand je me lève.
Ensuite ce sont les premières années où Allan fait ça à temps plein donc il a plus de production et donc plus de visibilité.

Petite question idiote : la force de Jérémie dans ses créations?

Allan – En peinture : la rapidité et une vision assez précise pour obtenir ce qu’il veut faire. Ensuite il y aussi toutes les choses qu’il gère, il n’hésite pas à prendre en main plein de projets. C’est assez impressionnant de voir tout ce qu’il fait et c’est bien parce que des fois on se dit que s’il n’était pas là il y a plein de truc qui n’existerai pas ou qui serait moins bien ou moins vite faits.

Et sa faiblesse ?

Allan – Son « je m’en foutisme », mais je ne suis pas sûr que cela soit une faiblesse. C’en est une aux yeux des autres, quand on attend une certaine rigueur et qu’on dit « Tiens tu as fait ça un peu vite, un peu par-dessus la jambe ». Mais pour lui ce n’en est pas une parce que s’il ne le fait pas c’est parce que ça l’ennuierait de le faire, il devrait se forcer et se serait pas agréable pour lui. Donc autant qu’il fasse les choses comme il le sent et que ca lui reste agréable.

Jérémie – Merci ! Même pour la vaisselle ? :-)

On commence par quoi quand on se lance dans la création d’une figurine ?

Allan – L’idée, l’idée dans la tête. Et après un dessin éventuellement quand tu n’es pas seul sur le projet pour que les autres partagent ta vision. Ensuite appropriation pour aller au-delà du dessin et voir jusqu’à l’histoire du personnage pour ajouter des détails et plus de vie.

 

Pour la démonette du dernier Games Day par exemple, combien de temps de l’idée à la finition au dernier coup de pinceau ?

Allan – Plusieurs mois peut-être 6-8 mois depuis l’idée. Je feuillette un bouquin je vois un truc qui me plait ensuite ça germe. En fait celle là elle était prévue pour le Games Day espagnol et puis je n’ai pas eu le temps de la peindre donc elle a été faite pour le Games Day français. Et sans ce Games Day, elle n’aurait peut-être jamais été peinte. Comme j’avais rien d’autre et qu’il y avait ça qui avait besoin de peinture du coup le l’ai faite pour cette date là.

La dernière figurine qui t’a pris du temps c’est laquelle, l’orque ? Et, tant qu’on y est, ta prochaine figurine majeure, ce sera quoi ?

Allan – L’orque en fait c’est particulier. Ça s’est étalé sur presque un an depuis le moment où j’en ai parlé avec le commanditaire, j’ai fait faire le dessin par Bertrand, puis j’ai fait l’armature … ca a pris pas mal de temps.
Sinon c’est plus Kraken qui me prend du temps avec des sessions où j’ai à sculpter entre quatre et douze figurines et là c’est que ça jusqu’à ce soit fait.

 

 

Pour le Games Day 2008 tu seras juge, qu’est ce qui va retenir ton attention, en gros qu’est ce qu’il faut que je te présente pour que je gagne mon premier Games Day ?

Allan – Il faut déjà un impact visuel fort de loin pour qu’on remarque la pièce à un mètre ou deux et ensuite, quand je m’approche, que la réalisation soit la plus impeccable possible. Et si ça peut être une création complète c’est encore mieux. Donc peinture sculpture impact visuel et réalisation d’un haut niveau.

Ça se passe comment d’ailleurs quand on est juge sur un Games Day, chacun son rôle, son mot à dire ?

Jérémie – Ça dépend l’année où j’étais juge on était trois avec chacun ses particularités. Gilles Charpenet qui était l’autorité Games Workshop, il recadrait un peu les choses. David qui est un joueur marchait énormément au coup de cœur et même s’il est un très bon peintre, il était peut-être un peu en-dessous de certains peintres qui participaient côté peinture pure. Mais il a une grande maturité artistique de part sa formation. Et moi comme je suis bien dans le milieu, j’avais un regard plus figuriniste.
Chacun nos goûts et nos critères et ça c’est bien passé. Des discussions âpres et hargneuses, de beaux débats mais c’était vraiment génial.




  • Les commentaires sont clos.