Riverdream

riverdreamMississippi, 1857. Quel capitaine de vapeur sensé refuserait le marché de Joshua York ?

Cet armateur aux allures de dandy romantique offre des fonds illimités pour faire construire le navire le plus grand, le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange de quoi ses exigences paraissent bien raisonnables : garder la maîtrise des horaires et des destinations, et, surtout, ne jamais – à aucun prix – être dérangé dans sa cabine hermétiquement close, dont il ne sort qu’une fois la nuit tombée.

Voilà enfin l’occasion qu’attendait le capitaine Marsh, vieux loup de rivière aux proportions gargantuesques, pour relancer sa compagnie en perte de vitesse. Si ce formidable vapeur lui permet de coiffer ses concurrents au poteau, peu lui importe les lubies de l’étrange armateur.

Jusqu’au jour où une vague de meurtres sanglants apparaît dans le sillage du Rêve de Fèvre…


Riverdream
Auteur : Georges RR Martin
Éditeur : J'ai lu (juin 2008)

Commentaire de Rendar

?????

Dans la Louisiane des années 1800, Abner Marsh, un capitaine de bateau à vapeur ayant subi de gros revers de fortune se voit contacter par un mystérieux personnage du nom de Joshua York lui proposant un marché singulier : Il finance la construction du plus beau et rapide vapeur du fleuve et lui en donne le commandement mais en contrepartie, il pourra aller et venir à sa guise, décider de la destination du bateau, inviter autant de passagers qu’il le souhaite et surtout, ne devra se voir poser aucune question.

Le capitaine Marsh accepte ce marché, trop content de retrouver sous ses ordres un bateau magnifique mais, lorsqu’il se rend compte que Joshua et ses mystérieux compagnons ne sortent que de nuit, que les arrêts du vapeur se font à des endroits tristement connus pour des meurtres sauvages et que les gens de l’équipage se mettent à lui parler de légendes mettant en scène des démons suceurs de sang, Abner Marsh va voir sa vie totalement basculer site aux découvertes qu’il va faire.

Continuant ma découverte des romans de RR Martin, ce livre est, je vous le dit, une petite pépite. Mettant en scène, vous l’aurez compris, des vampires, il nous captive et nous tiens en haleine durant tout le roman. La mise en scène (longue mais très plaisante) des personnages et de l’intrigue nous plonge réellement dans le monde des bateaux à vapeurs, de l’Amérique de l’esclavage et, sans nous surcharger de descriptions lourdes comme certains écrits d’Anne Rice, l’auteur nous fait voyager avec lui.

On ne peut vraiment parler de l’action en elle-même sans trop en dévoiler  mais les vampires de ce roman ont quelques particularités intéressantes et l’histoire m’a tenue en haleine sans relâche. Je vous conseille vivement la lecture de cet ouvrage qui m’a charmé.




  • Les commentaires sont clos.