Prophète Gris

bi_progrisLorsque l’artefact connu sous le nom de Pierre des Vers est découvert, une seule créature du Sous-Monde des skavens est assez vicieuse et folle pour essayer de contrôler son pouvoir maléfique : le prophète gris Thanquol.

Mais lorsque l’artefact est dérobé par des contrebandiers, ce dernier se doit de le retrouver au plus vite. Cependant, un mystérieux sorcier et sa bande d’hommes de main tentent par tous les moyens d’empêcher le skaven de mettre la patte sur son bien.

C’est uniquement en retrouvant la Pierre des Vers, en évitant les tentatives de meurtre de ses propres suivants, et en esquivant les maléfices de ses maîtres de Skarogne, la ville des hommes-rats, que Thanquol parviendra à réaliser son plan machiavélique qui placera sous son contrôle l’empire des hommes, mais aussi celui des rats !


Prophète gris
Auteur : CL Werner
Éditeur : Bibliothèque interdite
Intérêt dans l'univers : 

Commentaire d’Atorgael

Une bonne surprise.

Oui bonne car je partais sur un à priori plutôt négatif sur ce livre (ce qui me confirme bien que les à priori c’est nul) sachant que j’allais retrouver une nuée de Skavens et notre prophète gris préféré : Thanquol. Ses précédentes aventures sur le vieux monde sont plutôt répétitive car il se trouve toujours face à Félix et Gotrek et qu’à chaque fois il se prend une volée. Nos deux sus-nommés héros sont d’ailleurs évoqué par le prophète gris en tant que Némésis mais n’apparaissent pas dans le récit et c’est fort heureux.

L’histoire est tortueuse comme une conspiration de skaven, entre fausse alliance, coup fourrés et trahison, un vrai régal qui nous plonge en plein dans la conception de la politique des hommes rats.

Thanquol se voit gratifier d’un garde du corps avec un énième Vorhax particulièrement puissant et impressionnant de loyauté (pour un skaven).

Beaucoup de personnages émaillent cette histoire dont un puissant sorcier de l’Empire (puissant et mystérieux mais très intéressant, à tel point que j’aimerai en savoir plus sur lui et ses activités), tous vont se trouver confronter au terrible artéfact : la pierre des verts.

Une histoire qui ne changera pas la face du vieux monde ni son sous-sol mais une bonne petite histoire qour tous les amateurs de vermines à grandes dents et croquant de la malpierre au petit déjeuner.




  • Les commentaires sont clos.