La garde des glaces

bi_gardeglace
Alors que les troupes impériales ont reçu l’ordre d’évacuer le monde glacé de Cressida, une escouade de Gardes des Glaces de Valhalla, commandée par l’indomptable colonel Stanislev Baccara est envoyée en mission de sauvetage pour retrouver un dignitaire impérial et lui faire quitter la planète sain et sauf. Mais les forces du Chaos occupent la planète et s’attellent à exterminer sa population, et plus les Valhallans restent sur Cressida, plus ils risquent d’être corrompus par le Chaos qui ronge la planète. Comme si cela ne suffisait pas, cette mission est une véritable course contre la montre pour Stanislev et ses hommes. Car les cuirassés impériaux en orbite se préparent à déclencher un bombardement viral qui détruira toute vie a la surface de Cressida.


La garde des glaces
Auteur : Steve Lyons
Editeur : Bibliothèque interdite
Intérêt dans l'univers : ?????

Commentaire d’Atorgael

?????

L’histoire : aller chercher un confesseur impérial d’un importance primordiale pour l’ecchlésiarchie malheureusement tombé aux mains d’un renégat qui vient de s’emparer d’une ruche.
Effectif : une escouade de 10 soldats menée par un colonel.

En gros, mission impossible au 40ème millénaire.

Nos gardes impériaux vont donc se coltiner la traversée de rangs ennemis au beau milieu d’un terrain franchement hostile tenu par un ennemi non moins belliqueux. Tout ceci  avant de pénétrer dans une ruche tombée aux mains du chaos, retrouver le confesseur et repartir avec lui avant que ne se déclenche un exterminatus sur la planète considérée comme perdue.

La tentative est sympathique mais ne casse pas 3 pattes à un canard. Les personnages sont intéressants dans cette escouade et mériteraient de revenir (enfin, ceux qui peuvent évidemment), mais pas au point des fantômes de Tanith à mon avis.

Bref, un livre vite lu et qui sera oublié aussi vite.

Commentaire de Rendar

Je trouvais que cela commençait bien. Une équipe disposant de talents particuliers, un commandant atypique, une mission héroïque.

Mais en fait, c’est un gros soufflé qui retombe bien vite. Le récit manque cruellement de rythme, les péripéties sont improbables et, le pire, les opposants (chaotiques) sont ridicules, surtout le pauvre Space Marine du Chaos qui ne sert vraiment à rien sinon à essayer de faire sensation.

Loin d’être inoubliable donc, voire même à passer sans regret…




  • Les commentaires sont clos.