Deathwatch

fr-deathwatchLorsqu’ils se sont rencontrés la première fois, les membres de l’escouade « Griffe » étaient un groupe disparate de Space Marines issus de différents Chapitres. Après un entraînement rigoureux, ils sont devenus une escouade de choc.

Chasseurs d’aliens et experts en élimination de xenos, leur première mission sous les ordres de l’Inquisiteur Sigma est entourée d’une aura de mystère.

De tous les ennemis de l’humanité, les genestealers sont sans doute parmi les plus redoutables et les plus perfides. Avec à sa tête l’Archiviste Karras, l’escouade « Griffe », va devoir Infiltrer un nid de genestealers et le purifier par les flammes, ou être tenue responsable de la destruction d’une planète entière.


Deathwatch
Auteur : Steve Parker
Editeur : Black Library
Intérêt dans l'univers : ?????

Commentaires de Rendar

?????

Issus de différents chapitres et recrutés afin de servir ensemble sous la bannière de l’Ordo Xenos, les membres de la Deathwatch sont l’élite des Astartes.

Etre choisi est un honneur immense et, malgré leur loyauté à leurs chapitres respectifs, les équipes d’extermination doivent apprendre à travailler ensemble ce qui occasionne bien souvent des tensions. L’équipe de Karras, archiviste des Death Spectre n’échappe pas à cette règle. Composée entre autre  d’un Raven Guard à la limite de l’insubordination, d’un Imperial Fist fanfaron, d’un Dreadnought unique survivant de son chapitre et d’un Ultramarine hautain et suffisant, ils devront surmonter leurs différences pour mener à bien leur mission.

Cette dernière consiste en l’extraction d’une personnalité d’un nid de genestealer et la tâche s’annonce tout sauf simple.

Le gros point positif de ce roman c’est d’en apprendre pas mal sur la Deathwatch et le chapitre des Death Spectre. Pour le reste, c’est assez moyen voir parfois totalement irréaliste. Passons le chapitre héroïque ‘Cinq marines contre des milliers de stealer et un patriarche’ pour survoler les antagonismes entre marine et la familiarité de certains ne collant pour moi pas du tout avec des mentalités d’Astartes et ne pas s’attarder sur les deux agents infiltrés de l’Inquisition, ce roman est une déception sur le fond et la forme n’arrive pas à rattraper le tout.

Passez votre tour sans regrets.




  • Les commentaires sont clos.