Imperatoris Gladius


Voila où j’en étais à la fin du précédent article sur le montage du Baneblade, il y a de cela plus de 3 ans.

banefinface11

Mise en peinture

Le Baneblade a reçu une sous-couche noire en prenant bien soin de recouvrir toutes les zones qui resteront difficile à peindre (ça se passe vers les moteurs, à l’arrière du char).

Le choix des couleurs ne fut pas simple, finalement, très emballé par la lecture de « Baneblade » un roman de la Black Library de Guy Halley, j’ai essayé de reprendre les couleur de la couverture du livre présentant le Mars Triomphant, le héros de l’histoire, rouge et crème.

Au passage, son nom de guerre sera donc Imperatoris Gladius, l’épée de l’Empereur

Couleurs de base

Les couleurs choisies sont donc le « Red Khorne » et le « Rakarth Flesh ».

Le Red Khorne et le Rakarth Flesh étant des couleurs de base, elles sont passées en plusieurs fines couches pour avoir un fini le plus lisse possible.

A noter que j’ai préalablement défini les zones de ces couleurs en dessinant un schéma de camouflage directement sur la sous couche noire avec un crayon de papier.

Le Skavenbligh Dinge sert aussi de couleur de base à quelques éléments comme le projecteur ou les emplacement des tourelles de tir ainsi que tout le fond de caisse du blindé. Les armes sont ainsi noyées dans des masses plus sombres.

Canons, bidons et moteurs

Ces éléments sont un peu à part de la carrosserie et sont peints dans des couleurs métalliques avec des bases de « Leadbelcher » et de « Screaming Bell ».

Reprise également des aigles impériaux pour les faire revenir de sous les couleurs de base, ça concerne également tout un tas de petits détails un peu partout sur le char comme toutes les petites fenêtres d’observation tout autour de la partie centrale et de la tourelle principale.

Lavis

Gros travail pour assombrir l’ensemble avec une même teinte, ce sera la plus facile : L’ « Agrax Earthshade ». Penser à rachetez un pot neuf !

On voit bien la différence avant et après lavis sur les couleurs de base.

impgladw01D’autres parties du côté du moteur ou des canons sont assombries avec le « Nuln oil » pour être encore plus sombres et donner une impression de saleté huileuse.

impgladw02Assemblage rapide de l’ensemble des pièces pour voir ce que ça donne. Ça commence à le faire ! C’est à ce moment là que j’ai commencé à émettre des vroums vroums, tac tac boum incontrôlés. Il me semble…

Éclaircissements

Maintenant que tout est bien sale, il faut passer à l’étape suivante : redonner des couleurs. On se concentrera sur la carrosserie dans cette partie.

Le « Red Khorne » sera éclairci au « Mephiston Red » pendant que le « Rakarth Flesh » le sera au « Screaming Skull ».

Brossages et finitions

Histoire de faire ressortir les arêtes et autres têtes de rivets, tous ces éléments seront brossés au « Kindleflame » ou « Terminatus stone » selon les couleurs de base. Si nécessaire, on repassera une petite touche de lavis pour redonner un côté usé à l’ensemble.

Les traits de séparation des 2 couleurs sont réalisés au marqueur noir Staedler, le même qui me sert habituellement à écrire sur mes bannières et parchemins.

Conclusion

La plus grosse difficulté vient de la surface à peindre et on sent bien que l’utilisation d’un pistolet rendrait bien des services pour les couleurs de base. Ce sera le cas pour le prochain char super lourd.

Pour l’Imperatoris Gladius, j’ai choisit de lui faire des motifs de couleurs, là aussi le soin à apporter à ce dernier prend pas mal de temps. Du coup je me dis que le prochain sera très certainement en une seule couleur.

Au final, une belle satisfaction d’être venu à bout d’une telle pièce, il ne reste plus qu’à lui trouver de la place pour l’entreposer convenablement.

 Les images

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *