Baneblade impérial 1


odlb_baneblade

  • Baneblade Impérial
  • Dispo: Oui
  • Fabricant : Games Workshop
  • Prix moyen : 95€

Le Baneblade représente un peu l’arme ultime de tout commandant de la garde impérial qui se respecte. Je genre de truc qu’on préfère avoir avec que contre soi.

Longtemps, cette pièce n’a été disponible qu’auprès de Forgeworld, puis vint la rumeur de l’arrivée de ce char en plastique. De grands moments de discutions sur tous les forums car enfin il devenait accessible aux bourses les moins bien dotées. Bon, 95€ tout de même, ça représente pas mal d’autres unités. Mais c’est tellement beau !

Le plus gros kit plastique de Games Workshop (au moment de sa sortie car il est évident qu’on verra des pièces toujours plus grosses) est réellement impressionnant. La boite est pleine à craquer avec ses 7 grappes regroupant plus de 250 pièces et, il faut l’avouer, ça peut faire peur à monter.

J’ai d’ailleurs longtemps attendu avant de me lancer dans le montage, d’abord parce que je n’en avais pas besoin en terme de jeu, ensuite parce que le nombre de pièces de toutes tailles m’a réellement fait hésiter.

Maintenant que j’ai un peu de temps et la place pour le faire, je me lance.

Ouverture

Le guide de montage est à l’image du char : volumineux. Bien détaillé, on retrouve facilement les n° des pièces indiqués sur les grappes. Ça devrait aller ! Par contre, il n’y a que 18 étapes, ce qui peut sembler peu quand on sait qu’il y a environ 250 pièces accrochées aux grappes. La réponse tient à quelques étapes qui, outre le fait qu’elles devront être déroulées 2 fois, rassemblent parfois pas moins de 20 petites pièces différentes.

Premières impressions après les premiers coups de cutter et les premiers collages : c’est long, j’ai mis presque une heure pour monter le premier flanc du véhicule (étapes 1 à 5 du guide) et un laconique « procédez de la même manière pour la partir droite » me laisse entrevoir encore de longues heures avant que les bouts de plastiques finissent pas ressembler à l’image de la boite.

baneb01

Bien, les deux flancs sont assemblés (le second se fait d’ailleurs plus vite que le premier étant donné qu’on sait où on va), on passe à la mise en place de la coque inférieure. J’ai bien failli louper cet assemblage, trop confiant, je pensais que tout allait se mettre en place facilement mais un petit écart d’un demi millimètre a fait que toutes les encoches ne tombaient pas bien en face des trous. Petite pression sur l’ensemble juste avant que la colle ne prenne et un « clac » rassurant m’indique que tout est en place. grand ouf de soulagement tout de même. Pour mettre en place le second flanc au moins je suis prévenu et ça se passe mieux.

baneb02

Voila le char qui commence à prendre forme et surtout de plus en plus de place sur le plan de travail.

  • Note pour plus tard : Prévoir de la place pour les pièces assemblées et celles en cours de montage quand on se lance dans le montage d’une telle pièce ! En gros, ranger un peu.

baneb03

On passe à la coque supérieure qui ne présente aucune difficulté particulière et je vois enfin le char dans sa globalité, vraiment une belle bête !

baneb04

L’habillage de la coque se fait sans gros souci, de même la construction de la tourelle principale est rapide une fois que vous avez choisi le canon que vous souhaitez prendre. J’ai préféré le canon Baneblade classique au canon Hellhammer (très beau aussi mais, à mon goût, trop court pour le gabarit du char).

baneb05

Une petite hésitation lors du montage des tourelles de flanc, le guide n’est pas très clair et il y a possibilité de se tromper sur la pièce qui maintient les bolter lourds jumelés.

Est-ce que je mets un tireur ou un commandant de char en train de regarder le paysage ? Je ne sais pas encore trop. Il est vrai que je vois mal un commandant de char passer la tête au risque de se prendre un tir ennemi. Il y a donc de fortes chances pour que les écoutilles restent fermées. En plus ça me fera des pièces de rab pour d’autres véhicules…

Une autre question à se poser : où placer les tourelles de flancs. Il et possible de choisir entre 3 position plus ou moins avancées. Si en terme de jeu cela peu avoir son importance je n’en ai pas tenu compte et j’ai placé les tourelles le plus en arrière.

banetourelleflc

Le montage étant terminé, il me reste la peinture. Là encore j’avoue une petite angoisse quant à la réalisation de celle-ci. L’achat d’un pistolet à peinture est envisagé quand on voit la taille des surfaces à recouvrir.

En attendant, voila le Baneblade monté entièrement.

banefinface11

Prochaine étape : La peinture

Le Baneblade va recevoir une sous-couche noire. D’habitude je préfère les sous-couches blanches, mais là ça me donnera la possibilité de passer vite sur des zones difficiles d’accès ou qui peuvent garder une teinte sombre sans qu’on ait trop l’impression de « pas fini ».

Dès que la peinture sera avancée (pour ne pas dire terminée), le Baneblade reviendra vous montrer ses nouvelles parures. Soyez cependant patients, ça peut prendre un peu de temps…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Baneblade impérial