Paladins Chevaliers Gris


Article commencé le 18/03/11,
poursuivi le 27/06/13,
terminé le 10/03/14.

Quelques semaines après le débarquement des Chevaliers Gris dans les rayons, voici les premières figurines que je me suis amusé à monter, il s’agissait des 3 premiers Paladins de mon armée.

Personnellement, je suis assez content du dernier avec sa hallebarde levée, pas facile à assembler correctement, mais ça rend pas mal au final !

Depuis, c’est une unité complète qui s’est constituée autour de ce premier bloc d’armures.

Les paladins sont maintenant au nombre de 8, cette unité comprenant notamment un porteur de la grande bannière, un apothicaire et une arme lourde. Viendront s’y ajouter une maitre archiviste et Kaldor Draigo ou un inquisiteur de l’Ordo Malleus. Une bonne grosse unité pleine de points qui devrait faire des ravages.

La peinture

Il est vrai que je m’amuse énormément à monter mes figurines, mais il est temps de passer au gros du travail : la peinture.

La sous-couche est noire, ça c’est facile, une bombe de peinture, un endroit aéré et c’est fini en quelques secondes. Pas le plus dur mais pas le moins important et il est parfois utile de repasser un petit coup sur les zones non atteinte par le cône de peinture noire de la bombe. J’ai fait un petit brossage de gris sur la bannière pour en faire ressortir les détails, ça devrait m’aider à la peindre quand le moment viendra.

Première étape : la couche de base. N’ayant pas encore investi dans un pistolet à peinture à cette époque, tout a été fait artisanalement, figurine par figurine et par groupe de 3. C’est long mais indispensable, donc on le fait sans râler.

L’étape suivante est de passer toutes les figurines au lavis bleu. Barbouillage organisé par groupe de 3 et on ne pousse pas dans les rangs !

Le métal est maintenant bien couvert de bleu, il va falloir le faire ressortir en gardant une teinte bleutée sur l’armure. C’est donc le tour du brossage. Opération un peu plus précise que le lavis : pas trop, ni trop peu pour garder le bleu dans les creux et sur les surface mais en donnant cette impression d’armure métallique. L’accent est porté sur les armures, les armes viendront après.

Le métal c’est beau, mais ça manque de couleur. Pour ajouter de la joie et de la gaité, viennent les dorures sur tout ce qui est inscriptions et autres détails parsemant les armures.

Une fois tous les métaux posés, viennent les premiers détails en couleur, ici ce sont les sceaux de pureté et tous les livres et parchemins qui sont posés sur les armures. Et il y en a un paquet.

Voila où en sont mes Paladins Chevaliers Gris pour le moment, les finitions se font attendre mais on y arrivera…

La peinture des paladins s’est poursuivie cet été avec quelques détails comme les socles et les lames. Ls métaux ont été un peu repris pour tout uniformiser et corriger quelques défauts, même s’il en reste encore…

Autre point qui me faisait un peu peur : la bannière. C »est pas évident évident mais on s’en contentera pour le moment, corrections et finitions à venir.

Images de fin

L’escouade est terminée, voici quelques images de ces fiers défenseurs de l’Imperium.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *