Cockatrice


Ouverture et assemblage

Après le Champion de l’Empereur, voici une nouvelle figurine de la série Finecast, mais cette fois, il s’agit d’une figurine de grande taille.

J’aime bien cette Cockatrice, elle me rappelle mes années de jeu de rôle où je m’amusais beaucoup à mettre en face de mon groupe d’aventurier de tels monstres aux pouvoirs si dangereux. Ceci a donc influencé mon choix car je dois dire que j’hésitais avec la Manticore du chaos qui, elle, est en plastique. Une prochaine fois peut-être…

fc_cokatrice

Une figurine de cette taille ne pouvait pas être mise dans un simple blister, c’est donc une belle boite qui accueille le monstre. Pas mal de pièces très détaillées avec notamment une paire d’ailes de toute beauté !

Après la phase de nettoyage, je constate pas mal de trous, ces fameuses bulles d’air propres à la résine GW, sur le corps de la bestiole. De plus, l’aile droite ne se positionne pas très bien au premier essai : il manque de la matière pour sur l’arrière de la jonction avec le corps pour ça se positionne bien. Tout ceci doit être bouché voire re-sculpté avec de la résine verte.

Petite déception donc sur la qualité générale. Une fois montée et les trous colmatés, ça va déjà mieux et une sous-couche blanche plus tard la figurine est prête pour les premières peintures, ne reste plus qu’un schéma de couleurs à trouver…

Un petit mot sur le socle. Il est bien vide si on le garde tel quel, j’ai donc ajouté quelques ossements piochés dans la boite de soclage pour Warhammer de GW. Ils se retrouvent devant la cokatrice mais également à l’intérieur de la boucle de la queue comme si la créature protégeait son trésor.

Peinture

Je pars sur une sous-couche blanche donc, outre le fait que je préfère partir d’une base claire,  la bestiole devrait porter des couleurs vives. Pour le schéma de couleur je me suis inspiré d’une image trouvée sur le net d’un peintre bien plus talentueux que moi, cliquez sur la vignette de gauche pour vous en rendre compte…

modele_cockatrice

Le schéma proposé par GW me paraissait en effet un peu terne par rapport à l’idée que je me faisais de la bestiole (un corps de coq et une queue de serpent), je suis donc parti sur un corps à dominante orange-jaune, des ailes vertes-bleues (avec des plumes majoritairement vertes et bleues mais aussi quelques-unes en jaune) et une queue de serpent verte.

Premières couches de base :

Nous avons donc du Orange Solar Maccharius, du Iyanden Yellow et du Mordian Blue, le vert (non pris en photo) est du Knarloc Green. Serres, queue et bec reçoivent une couche de Dheneb Stone

  • Soit avec les nouvelles références : Jokaero Orange (B) – Averland Sunset (B) – Macragge Blue (B) – Loren Forest (L) – Rakarth Flesh (B)

cockatrice003

Les couleurs de bases ont ensuite reçues les couches de lavis suivantes :

  • Pour les jaunes et oranges : lavis de Gryphonne Sépia -> Seraphim Sepia (S)
  • Pour le bleu : lavis d’Asurmen Blue -> Drakenhof Nightshade (S)
  • Pour le vert : lavis de Trakha Green -> Biel-tan Green (S)
  • Le reste de la figurines (bec, serres…) reçoit un lavis de l’inévitable Devlan Mud -> Agrax Earthshade (S)
  • La langue est traitée comme le bec mais recevra plusieurs couches de lavis de Devlan Mud puis de Badad black. Pas d’éclaircissement (Agrax Earthshade (S) et Nuln Oil (S)).

Pour finir la première partie du gros œuvre, la figurine reçoit les quelques brossages suivants :

  • Sunburst Yellow -> Flash Gitz Yellow (L)
  • Enchanted Blue -> Caledor Sky (B) puis Etherium Blue (D)
  • Gretchin green -> Death World Forest (B) puis Hellion Green (D)
  • Terminatus Stone (D)

cockatrice002

Les plumes sont traitées de manières un peu différentes et reçoivent des réhaut de Caledor Sky (B) pour les différencier du reste du bleu, de même les plumes vertes sont rehaussées au Loren Forest (L).

cockatrice001

Le socle

Le socle est entièrement passé au Mechanicus Standard Grey (B) avant un brossage de Longbeard Grey (D). Les ossements sont traités comme… des ossements : Rakarth Flesh (B) + Agrax Earthshade (S) + Screaming Skull (L) + Terminatus Stone (D).

J’ai également ajouté un casque rouillé dans un coin pour reprendre une touche (subtile d’orange sur le socle, l’empennage de la flèche étant déjà jaune.

socle-cockatrice

Le socle est délibérément sombre et dépouillé pour bien faire ressortir la figurine et ses couleurs vives. Les os attirent suffisamment l’œil pour s’intéresser à sol dans un deuxième temps et y découvrir tous les petits détails.

A noter que la figurine et le socle ont été peints sur 2 supports différents afin de ne pas déborder de partout et tout refaire à chaque fois. L’assemble n’a été réalisé qu’une fois les couleurs de la Cockatrice quasiment finies.

Gros plan sur la tête avec cet œil brillant ! Ce n’est pas un reflet de lumière, c’est juste un très vieux pot de « Glittering Green » qui trainait au fond d’une boite de peintures, un vert métallique sorti il y a bien des années et jamais refait par GW, dommage…

tete-cockatrice

Conclusion

Des plumes, de la peau, des écailles… des tas de choses différentes à travailler sur cette figurine qui est tout de même superbe. J’ai eu moins de mal à m’en sortir que je ne le pensais au départ, il faut dire qu’elle traine sur mon établi depuis sa sortie, un petit moment maintenant ! Une bonne semaine de congé à travailler dessus (1-2 heurs par jour environ), il me faudra encore quelques heures pour apporter les dernières touches et points de détail pour la finir d’ici mi mai.

En effet, cette figurine a participé au concours de peinture Open 2012 organisé dans tous les GW de France et Belgique, et donc dans le GW de Lyon II où fut exposée cette Cockatrice. Le but étant de peindre une figurine de la gamme en profitant du lancement de la gamme des nouvelles peintures GW.

Je n’ai pas remporté ce concours, mais la Cockatrice s’est honorablement comportée, elle peut retourner dans son antre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *