Idyus, space marine Knights of Justice

Idyus, space marine Knights of Justice – NEXOS

‘Fils de chien’, pensa-t-il silencieusement alors que le Xénos qui avait surgit de nulle part venait de lui taillader l’épaulière. Le système de diagnostic de son armure énergétique l’informa qu’elle n’avait subit aucun dommage majeur, mais il avait sentit la lame pénétrer dans la céramite.

L’eldar en face de lui le regardait de ses yeux malsains. La peau livide, les dents taillées en pointe et son armure noire hérissée de plaque protectrices ne laissaient aucun doutes sur l’appartenance de ce dernier à une quelconque cabale noire. Ses pairs et lui avaient surgi de nulle part sur le petit avant poste Knights of Justice et l’affrontement qui s’en était suivis avait été très bref mais incroyablement violent. Les assaillants avaient étés mis en fuite et ce dernier devait être l’un de seuls survivants qui se faisaient traquer dans la jungle de cendre depuis quelques heures.

Un sourire carnassier naquit sous le casque d’Idyus. Cette abomination semblait vouloir un duel à l’arme blanche. Il n’allait pas se priver de ce plaisir. D’un geste rapide, il rengaina son pistolet Bolter pour dégainer un long couteau effilé qu’il empoigna lame baissée. Il rangea également sa longue épée tronçonneuse en voyant que son adversaire n’avait pour toute arme qu’un poignard à double lame.

En un éclair, le Xénos qui s’était coiffé d’un casque grimaçant fut sur lui. Parant un coup latéral, Idyus tenta de lui donner un revers de son poing gauche mais l’eldar noir s’était déjà déplacé amorçant un second coup, ascendant cette fois-ci.

– ‘Par le sang des primarques, il est rapide’. S’étonna-t-il en reculant.

De justesse, le poignard extra-terrestre manqua de lui ouvrir le torse, mais la montée d’adrénaline qui s’en suivit n’était pas pour lui déplaire. D’un geste souple, il changea son poignard de main tout en s’élançant en avant, feintant une attaque de sa lame pour enchaîner sur une série de coup de poings qui furent si violents que le premier fissura le casque de son adversaire, le deuxième le lui arracha et le dernier le projeta lourdement au sol.

Sans lui laisser le temps de faire le moindre geste, Idyus se laissa tomber lui aussi sur la terre couverte de graviers. Faisant repasser son arme dans sa main droite, il se servit de la gauche pour agripper solidement la trachée de son adversaire dont on pouvait lire, dans le seul œil valide que les éclats acérés de son casque fracassé avaient épargnés, la rage de s’être laissé dominer.

Sans un mot, Idyus lui donna le coup de grâce, lacérant son torse de multiples coups rapides faisant naître des rivières de sang écarlate. Il resta un instant agenouillé au dessus de ce corps sans vie essayant de répugner son dégoût pour lui et tous les autre de sa race, qu’ils se prétendent agir noblement ou vilement. Malgré ses efforts, il n’y parvint pas…

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Idyus, space marine Knights of Justice

Frère Alexias, terminator Knights of Justice

Frère Alexias, terminator Knights of Justice – SHURIKEN

La seule lumière qui éclairait son passage provenait de la veilleuse de son lance-flamme. L’obscurité était tellement totale que, malgré sa faiblesse, elle faisait danser sur les murs confinés de la raffinerie des ombres folles.

Peut lui importait qu’il fasse un noir d’encre ou un soleil radieux, l’auspex intégré à son casque et la vision infrarouge de celui-ci lui permettait de voir comme en plein jour.

Cela faisait plusieurs dizaines de minutes qu’il avait été séparé du groupe de terminators venus nettoyer le bâtiment des cafards qui y avaient élus domicile et il ignorait ce qu’il était advenu de ses camarades. Si tôt qu’ils eurent franchis la porte de l’immense raffinerie de minerais, les communications avaient étés interrompues. Ils n’avaient pas du attendre plus de cinq minutes avant de subir le premier assaut.

Surveillant les données sur son moniteur en surimpression de sa vision, il s’autorisa une brève prière d’espoir pour ses frères. L’assaut des genestealers avait été d’une rare violence et ils avaient étés obligés de se séparer pour les contenir dans les étroits couloirs.

Un crissement strident le sortit de sa litanie silencieuse. Il y avait quelque chose devant. Pourtant les relevés ne donnaient rien. Un autre bruit aigu suivit d’une sorte de grognement. Alexias avait les deux gueules béantes de son arme braquées vers l’obscurité. Toujours rien.

D’un mouvement souple malgré la taille imposante de son armure, Alexias fit volte face tout en appuyant sur la détente de son arme. Un immense jet de flammes vint inonder le couloir qu’il parcourait depuis une dizaine de mètres, carbonisant trois xénos qui se trouvaient à moins de cinq mètres de lui. Il n’attendit pas que le nuage de prometheum en fusion soit retombé pour se retourner à nouveau et réitérer un long tir, balançant son arme de gauche à droite.

Une dizaine de genestealers courraient vers lui. Le feu stoppa net leur assaut mais deux d’entre eux ne s’arrêtèrent pas assez vite et furent pris dans un panache de feu. Le liquide incandescent vint se coller à leurs abjectes carapaces et les réduisit à l’état de squelette noirci en moins de temps qu’il ne lui fallu pour recharger l’arme qui venait de lui sauver la vie.

Sans hésiter, il avança vers la menace à nouveau tapie dans l’obscurité. D’un geste de sa main gauche, il activa le champ énergétique de son gantelet. ‘Qu’ils essayent seulement de me faire mordre la poussière’ Pensa-t-il en souriant. Instantanément, le lourd gant de plastacier peint en rouge se teinta d’un halo bleuté.

L’une des créatures poussa un cri rauque. C’était leur signal. Les genestealers se mirent à courir vers lui à une vitesse dépassant l’entendement. Une fois, deux fois, trois fois. Il appuyait sur la gâchette de son arme pas intermittence, envoyant de courts mais mortels jets de flammes dans lesquels les xénos vinrent trouver la mort par poignée. La chaleur était tellement intolérable qu’il du se résoudre à lâcher la détente. Face à lui se dressaient encore deux tyranides ayant échappés à la mer de feu qui avait envahi le couloir.

Alexias ne s’arrêta pas d’avancer. Levant son gantelet, il se mit à réciter la litanie du vertueux.

‘Seigneur, garde moi de la moindre faille physique ou mentale’

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Frère Alexias, terminator Knights of Justice

Sergent Vétéran Knights of Justice de la famille Rendar

Sergent Vétéran Knights of Justice de la famille Rendar – ROGAL DORN

Partout autour de lui, des explosions et des cris retentissaient. A couvert dans une tranchée creusée à la hâte, son escouade tirait sans discontinuer vers les lignes ennemies. Ses chiens de xénos maintenaient cloués au sol les forces impériales sous une pluie de tirs d’énergie. Ils étaient arrivés la veille pour prêter main forte au détachement de la garde impériale censée protéger ce flanc du champ de bataille. Tout juste dix spaces marines du chapitre des Knights of Justice et il lui semblait qu’il n’y avait qu’eux qui faisaient convenablement leur boulot.
Rogal rageait devant la couardise des gardes terrés au fond de la tranchée, n’en sortant que pour timidement lâcher quelques tirs tout à fait inutiles vers les positions tau. De même, le barrage d’artillerie dès plus approximatifs n’était pas concentré au bon endroit. Par l’Empereur, qui avait confié la défense de cette planète à un incompétent pareil.
Soudainement, une série de points noirs tombèrent du ciel tels une pluie de grêlons.

‘Escouade Erebus, exo-armures point 7’ lança-t-il immédiatement sur la fréquence de communication.

Instantanément, les space marines se repositionnèrent, leurs bolters pointés vers les cieux. ‘Attendez’ Temporisa Rogal calmement.

‘A mon commandement’

Il laissa encore quelques secondes s’écouler. On pouvait maintenant clairement distinguer les détails des machines ennemies.

‘Feu à volonté’

La fin de sa phrase fut couverte par les assourdissantes détonations des bolts filant vers leurs cibles. L’une des exo-armures explosa en vol en endommageant une autre qui s’écrasa lourdement au sol manifestement beaucoup plus vite que son pilote l’avait prévu. Un son plus sourd donna alors de la voix lorsque frère Xérus ouvrit le feu de son bolter lourd. Deux autres machines extra-terrestres prirent feu avant même d’avoir pu déposer un pied à terre. Rogal ajusta également une cible de son pistolet bolter.
Sa première rafale toucha le bras d’une des puissantes armures ennemies sans pénétrer son blindage. La deuxième transperça la jointure entre le casque de l’appareil et le corps de la machine. Immédiatement, les membres mécanisés de la machine se relâchèrent et sa chute s’accéléra jusqu’au moment ou elle vint lourdement exploser au sol.
Sous son casque, Rogal souriait. ‘Enfin un peu de sport’ pensa-t-il. Une dizaine d’exo-armures parvinrent à se poser sans dommage.

‘Bien’ se dit le sergent en actionnant le moteur de son épée tronçonneuse.
‘Nous allons pouvoir montrer à ces pitoyables gardes impériaux comment se bat un vrai serviteur de l’Empereur’.

Sans hésiter, il escalada la tranchée, se ruant sur ses ennemis en compagnie de ses frères space marine.

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Sergent Vétéran Knights of Justice de la famille Rendar

Scout Knights of Justice

Scout Knights of Justice – AZKEL

‘La c’est vraiment le bouquet’ Se dit silencieusement le jeune space marine embourbé jusqu’au genoux dans un marais fétide.

Son pantalon était trempé, son armure souillée de terre humide et le respirateur qu’il portait sur son visage filtrait à peine l’odeur nauséabonde qui émanait de cette fange boueuse.
Depuis plus d’une heure, il avançait dans ce décor hostile afin de retrouver l’engin qui émettait l’impulsion électronique qu’ils avaient captés depuis le campement. Son escouade avait été éparpillée pour couvrir une plus grande proportion des marais de P3-X et, malgré le fait qu’il portait toujours une de ses épaulières peinte en blanc, synonyme de son intégration récente, il avait été laissé seul durant cette mission. Et il adorait ça.
Finalement, la situation le fit sourire. Il avait été élevé sur un monde désertique ou l’eau était la denrée la plus précieuse et il se retrouvait au beau milieu d’un endroit ou il y en avait en suffisance. Il y en avait même beaucoup trop à son goût.
Azkel avançait furtivement, scrutant les alentours de ses sens surdéveloppés. Il ne trouvait aucune activité intelligente. Certes, il avait croisé plusieurs créatures vivant dans les marais mais aucune ne pouvait avoir le cerveau nécessaire pour construire un engin capable de se faire détecter par les scanners du chapitre. Il se jetait donc vers l’inconnu total mais cela était loin de l’effrayer. Il était un space marine et ce même s’il n’avait pas encore le droit de porter une armure énergétique. Cela viendrait certainement bientôt.
Un des buissons épineux se mit à bouger à sa droite le faisant stopper net son approche. D’un rapide mouvement de l’avant bras, il fit glisser le système de chargement de son fusil à pompe tout en le braquant vers la possible menace. Les feuilles continuaient de bouger alors qu’il n’y avait pas une once de vent. Discrètement, le scout s’approcha, prenant soin de ne pas quitter le buisson des yeux. Arrivé à deux mètres de ce dernier, les branches s’écartèrent soudainement sous la charge d’un quadrupède musculeux visiblement animé d’une forte animosité à l’égard de l’intrus.
Azkel effectua une roulade vers la gauche pour éviter le choc avec l’animal. Ajustant sa visée, il se retient au dernier moment d’appuyer sur la détente. Le bruit porte loin dans ce genre d’environnement et être repéré était la dernière chose qu’il souhaitait. Alors que l’animal faisait demi tour pour reprendre de la vitesse, Azkel fit rapidement glisser son fusil à terre. De son autre main, il dégaina le couteau qu’il portait toujours à sa ceinture.
Quelques secondes après, il ramassa son arme et essuyait son poignard ensanglanté. Intrigué par le buisson, il s’aventura entre ses branches. Après quelques mètres de marche, il pu voir une clairière à travers la végétation. Au milieu de celle-ci, enfouie de moitié dans le marais, trônait une épave de navette impériale. Alors qu’il saisissait son communicateur pour prévenir ses frères de bataille, il se rendit compte qu’il n’était pas seul près de cette épave.
Une série d’imposantes silhouettes vertes semblaient déjà avoir pris possession des lieux.

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Scout Knights of Justice

Inquisiteur Ezekiel de l’ordo Malleus

Inquisiteur Ezekiel de l’ordo Malleus – BROTHER SINAER

Il s’était réveillé…
Depuis des jours ? Des années ? Des millénaires ? Qu’importe… Son esprit torturé voguait à nouveau entre les étoiles à défaut d’avoir une enveloppe charnelle à la hauteur de sa noirceur.
Il attendait ce moment depuis tellement longtemps, enfermé dans une prison dont il sentait qu’il allait être libéré bientôt. Alors rien ne s’opposerait plus jamais à son règne. Son essence sondait les âmes de la foule d’adorateurs priants pour son retour dans le monde matériel depuis la surface de cette misérable planète entrain de mourir. Il caressa leurs esprits avec une image subliminale qui ne leurs laissèrent qu’une impression fugace.

‘Bientôt…’

Un autre esprit capta son attention. Comme une tache blanche au milieu d’un océan de nuit, une balise éclatante au milieu des ténèbres. Il dirigea sa conscience vers cette dérangeante lumière. C’était un esprit jeune et pur, un serviteur de ce que les plus pathétiques d’entre les hommes nommaient l’Empereur. Il ricana doucement. Il allait prendre grand plaisir à torturer ce cerveau immaculé et à rendre ce pantin complètement fou au point qu’il le supplie de le tuer.
Doucement, le serviteur du changement commença à s’insérer dans le labyrinthe de pensées de sa proie. Il s’appelait Hélion. Il était une sorte de serviteur d’un dignitaire important. Au moment ou il allait s’aventurer plus en avant, un intense mur psychique le rejeta.

‘Incroyable’ pensa-t-il ‘Comment est ce possible qu’un simple humain soit assez puissant pour me rejeter moi ?’

Il n’eut pas le temps de s’appesantir sur cette intense frustration, un autre esprit accapara son attention. Plus âgé, plus sage, plus froid, plus réfléchi mais tout aussi puissant que le jeune. Il mobilisa une énorme partie des faibles ressources dont il disposait pour aller plus en avant dans sa conscience du monde extérieur. Ce fut comme s’il ouvrait des yeux invisibles et il le vit. Enchâssé dans une armure noire de jais, ses longs cheveux flottant au vent, c’était un Inquisiteur de ce que les humains appelaient l’Ordo Malleus. Il ricana à nouveau. Des Chasseurs de Démons. Comme si cela suffirait à l’effrayer ou à le vaincre. Il allait rompre la connexion afin de retourner à son sanctuaire et continuer à reprendre de la consistance quand, tout d’un coup, une série d’image s’imposa à son esprit.
Il vit cet Inquisiteur courir vers lui armé d’une immense faux. Une marée de Démons grimaçants s’interposa mais il ne ralentit même pas sa course. Le choc fut terrible. Le premier de ses fils, nés de l’Immatérium, fut tranché en deux par une griffe alors que, dans un moulinet de son autre arme, il en envoyait encore deux autres rejoindre l’éther. Une pluie de coups ricochait sur son impénétrable armure mais aucun de ses enfants ne parvint à le blesser, ni même à le ralentir.
L’Inquisiteur ouvrait un chemin sanglant dans la masse d’horreurs de Tzeentch voulant l’empêcher de venir jusqu’à lui et rien ne semblait pouvoir l’arrêter. Inexorablement, il se rapprochait à grands coups de lame, lui arrachant à chaque Démon qu’il tuait, un peu de sa matérialité chèrement acquise.
La vision ne semblait pas vouloir s’estomper et, malgré ses efforts pour la chasser, une autre force semblait l’imposer à son être. L’Inquisiteur continuait à s’approcher. Il n’était plus qu’à quelques mètres. Doucement, il le vit lever sa faux et pu lire dans ses yeux une détermination et une foi sans limites. Un murmure retentit alors dans son esprit. Un simple mot synonyme, il le savait, de douleur et de damnation pour ses pairs issus du Warp.

‘Ezekiel’

La connexion se rompit abruptement le forçant à retourner à l’obscurité dont il était issu. Qui était cet homme assez puissant pour lui imposer une vision si tangible ? Etait-ce dû à sa nouvelle condition depuis qu’il avait lié son âme à celle de cet humain des années auparavant ? Pour la première fois de sa très longue vie, il fut prit d’un sentiment dérangeant. Etait-ce de la peur ? De l’appréhension ? Il l’ignorait, mais l’image de cet Inquisiteur courant vers lui restait imprimée dans sa conscience.
Soudain, il se souvint d’une sensation qui lui avait échappé. Ce dénommé Ezekiel n’était pas seul. Il avait également vu le jeune serviteur. Mais il n’y avait pas qu’eux. Ça lui revenait maintenant. Oui, il ne s’était pas trompé.
S’il avait eu un corps charnel, celui-ci se serait mis à sourire. Il y avait une autre présence. Une présence que son autre conscience connaissait bien. Elle était lointaine mais nul doute qu’elle serait sur la planète lors de son avènement. Sa peur s’estompa pour finalement disparaître, remplacée par un sentiment malsain de perversion à venir. Ce fou d’Ezekiel, tout puissant qu’il soit, ne s’attendait certainement pas à ce que sa Némésis soit un vieil ami de son complice.
Sereinement, il se rendormit dans un sommeil sans rêves, laissant ses pathétiques serviteurs lui donner encore plus de puissance. La Pâque Impériale approchait et, avec elle, son avènement.

+++

Assis sur une caisse de munition dans le centre de commandement des Forces de Défenses Planétaires, Ezekiel rouvrit les yeux. Il sentait la sueur perler à son front et les fourmis dans ses membres lui faisaient, comme à l’accoutumé, apprécier le fait d’être revenu de son voyage vers ce qu’il appelait ‘l’autre côté’.
Tournant sa tête vers la droite, il croisa le regard profond d’Hélion. Les cheveux de son jeune apprenti ondulaient encore légèrement comme à chaque fois qu’il se servait de lui comme catalyseur. Ce dernier fut le premier à prendre la parole.

‘Il à l’air fort.’ Ezekiel soupira en lui répondant d’une voix douce.
‘Le Démon peut prendre bien des visages, des formes et user de nombreux subterfuges pour faire croire au faible qu’il est puissant. Mais n’oublie jamais que la lumière de ta foi est bien plus forte que le plus perverti des fils de l’obscurité.’

Hélion sourit paisiblement, attristant encore plus son mentor. Il était si innocent. Ce garçon au visage d’ange savait tout des Démons, des rites de bannissement, des monstruosités perpétrées dans cette galaxie mais il ignorait tout de lui-même. Ezekiel passa sa main dans les longues boucles blondes d’Hélion maintenant apaisées.

‘Va effectuer le rituel de purification mon fils. Je te rejoindrais dans quelques instants pour laver ton âme de la souillure avec laquelle tu as été en contact.’

Alors que le jeune apprenti s’éloignait, l’Inquisiteur ne cessait de se poser des questions. Quelque chose n’allait décidément pas. Il avait senti quelque chose de différent dans ce contact psychique avec celui qu’ils nommaient Sha’eil Taan. Il y avait quelque chose d’anormal dans cette entité. Quelque chose qu’il n’avait jamais rencontré auparavant.

Quelque chose de presque humain…

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Inquisiteur Ezekiel de l’ordo Malleus

Frère Hank, Cathar Knights of Justice

Frère Hank, Cathar Knights of Justice – DA MNEDBOY AND ZE FUHIN

‘Tu peux toujours courir’

Pensa le space marine en armure grise en voyant s’enfuir le dernier survivant du petit groupe de soldats xénos que ses frères et lui venaient de réduire en morceaux. ‘Tu n’iras pas bien loin’

Calmement, il retira son épée tronçonneuse du corps d’un des guerriers de feu qui gisait, au milieu d’une flaque rouge, sur le sol rocailleux d’Halorias. Son armure avait été tachée de ce sang impur et cela suffisait à le dégoutter. Il se sentait souillé par le fluide vital extra-terrestre et il adressa une brève prière d’excuse à l’esprit de son équipement en espérant que ce dernier continuerait à le protéger malgré la présence de cette crasse répugnante.
Lorsque les forces du chapitre Knights of Justice avaient lancés leurs attaques sur cette ancienne colonie impériale, leurs systèmes de communications avaient résonnés d’appels soi-disant apaisants les priants de se joindre au bien suprême et d’œuvrer main dans la main pour un monde meilleur. Il avait manqué de s’étrangler de rire.
Dès qu’ils eurent posés un pied à terre, les tau les avaient cloués au sol sous une incessante tempête de tir. Mais il était un Cathar, un élu parmi les enfants de l’Empereur, et qu’importe les projectiles qui pleuvraient autour d’eux, il remplirait toujours sa mission.

‘De toutes manières, ils ne sont bon qu’a savoir tirer’ Se dit il silencieusement contemplant le cadavre à ses pieds.

D’un geste souple, il réenclencha ses réacteurs.

‘Attendez moi ici’ Se contenta-t-il de lancer à son escouade avant de s’élancer à la suite de sa proie.

Car c’était bien de cela qu’il s’agissait, il était un chasseur et son gibier n’avait aucune chance. Rasant le sol à une vitesse vertigineuse, il se servit de son élan pour franchir d’un bond une saillie rocheuse et s’élever dans les airs.
Son adversaire était terré la, misérablement caché derrière les reste d’une fortification d’origine impériale avec son arme pointée vers l’horizon.
Brandissant son marteau énergétique, il fondit sur lui depuis le ciel parsemé de nuages.

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Frère Hank, Cathar Knights of Justice

Space marine Knights of Justice

Space marine Knights of Justice – FABIOR

Dans un formidable coup de hanche, il envoya son épaule vers le torse de son assaillant. Le contact fut d’une extrême violence et le craquement sec qui parvint à ses oreilles lui confirma que son épaulière de céramique était plus dure que la cage thoracique de son adversaire.
La masse verte qu’il venait de percuter roula au sol en hurlant. Brandissant son bolter, il tira une courte rafale vers l’endroit de sa chute mais l’ork, beaucoup plus agile que ne le laissait présager sa taille, avait déjà effectué une roulade et les bolts vinrent frapper la terre meuble en soulevant de petits nuages de poussière.
L’imposant Xénos s’était déjà relevé et se tenait devant lui les babines retroussées. De ses immenses dents coulaient un filet de bave répugnant mais ce qui attirait le regard du space marine plus que la gueule du monstre c’était l’immense hache primitive qu’il tenait à la main.

‘Ho ho’ Se dit il pour lui même.

L’ork se jeta en avant en poussant ce qui semblait être un cri de guerre. Il n’avait plus le temps ni de tirer une autre rafale ni de se préparer au choc qui survint beaucoup trop vite à son goût.
Se servant de son bolter comme d’un bouclier, il parvint à intercepter le tranchant de la hache dans une gerbe d’étincelles. La douleur qui parcouru alors son bras le tétanisa un instant que l’extraterrestre mit à profit pour lui asséner un formidable coup de poing qui l’envoya lourdement rouler au sol. Il évita de justesse un premier coup de hache qui frôla sa tête et utilisa ce qu’il restait de son arme pour dévier le second.
Etendu sur le dos, il n’eut d’autres solutions que de décocher un coup de pied dans le genou de l’ork en face de lui. Ce dernier alors vint le rejoindre au sol, la jonction entre son mollet et sa cuisse tordu selon un angle très peu naturel.
Conscient de ne pas faire le poids face à la bestialité de son adversaire, le space marine profita de ce court laps de temps pour se relever et s’éloigner du xénos qui était, lui aussi, entrain de se remettre debout malgré son genou ballant. Sans hésiter, il porta sa main droite à son holster pour y saisir le pistolet bolter qui y était rangé.
Quelques instants plus tard, le space marine enclenchait son communicateur.

‘Secteur sécurisé’

Fut les seuls mots qu’il prononça avant de se retourner sans un regard vers le cadavre de celui qui avait manqué de le réduire en pièces.

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Space marine Knights of Justice

Solon, cathar Knights of Justice

Solon, cathar Knights of Justice – KROUCHT

Le vrombissement assourdissant des moteurs du rhino ne venait en rien troubler sa concentration. Réunis dans une prière silencieuse, ses frères et lui attendaient avec de plus en plus d ‘impatience que la rampe du blindé s’ouvre, les libérant de cet interminable purgatoire.
La soute du rhino contenait avec peine les dix cathars ayant pour mission d’anéantir la première ligne de défense de l’ennemi. Solon avait reçu le commandement de l’escouade mais il n’en tirait aucune fierté. Ils rempliraient leur devoir même si cela impliquait qu’ils devaient tous mourir au nom de l’Empereur.
Une violente embardée le secoua brusquement et le bruit sourd d’une explosion proche lui indiqua qu’ils étaient sans doutes passés à côté du pire. Qu’importe, il continua à se recueillir pieusement malgré l’imposante hache qui reposait entre ses jambes et qui ne cessait de venir heurter son armure au rythme des trous, des bosses et des changements de direction. Il la prit en main appréciant son poids et son tranchant. Lui seul savait combien d’hérétiques étaient passés par le fil de cette lame étincelante et il estimait que ce nombre n’était pas encore assez élevé.
Le nombre d’impacts ricochant sur le blindage du véhicule se faisait de plus en plus nombreux. Ils devaient approcher de leur objectif. Le frère pilote Emarius confirma sa pensée dans un désagréable message aux accents métallique passé via l’intercom.

‘Préparez vous, nous arrivons sur la zone de largage. Que l’Empereur vous garde’.

Comme un seul homme, les dix cathars se levèrent de l’inconfortable banquette sur laquelle ils étaient assis. Frère Diméo manqua de tomber lorsqu’une explosion plus puissante vient secouer le rhino mais Solon le rattrapa de sa main ferme et puissante.
Agrippant son casque attaché à sa ceinture, il l’enfila prestement. Un chuintement caractéristique lui indiqua que son armure était maintenant hermétiquement isolée du monde extérieur et sa vision se teinta légèrement de rouge, synonyme de la mise en fonction de l’interface de communication entre sa carapace de céramite et ses sens humains.
Il dégaina son pistolet bolter et, d’un geste rapide, fit sauter la sécurité de ce dernier. Tout en récitant la prière du condamné, il activa le champ énergétique de sa hache.
Le voyant à droite de la rampe de débarquement passa au vert et l’épais blindage commença à s’abaisser rapidement sous une pluie de projectiles. Le vent vint faire voler son pagne honorifique, présage de la tempête qui allait s’abattre sur ses ennemis.
La rampe n’avait même pas touché le sol qu’ils s’élançaient déjà vers les lignes ennemies. Enclenchant son communicateur, Solon n’eut qu’une phrase à partager avec ses frères.

‘Force et honneur’

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Solon, cathar Knights of Justice

Porte Bannière Knights of Justice

Porte Bannière Knights of Justice – LORTH

Lorsqu’il rouvrit les yeux, il crut d’abords être devenu aveugle. Ses yeux étaient ouverts, il le savait… Pourtant il ne voyait qu’une grande mer noire.
Il était allongé. Sa tête le faisait terriblement souffrir. Petit à petit ses sens lui revinrent en même temps que sa mémoire. Il accompagnait ses frères dans une course folle entre une pluie d’obus.
L’explosion… Ce devait être l’explosion qui l’avait jeté à terre.
Le voile qui lui couvrait le visage glissa à terre lorsqu’il essaya de se relever malgré la douleur qui lui vrillait les cotes. Non il n’avait pas perdu la vue.
Pourtant il aurait préféré être aveugle que de voir le spectacle qui s’offrait à lui. Gisant dans un immense trou d’obus, une poignée de ses frères étaient allongés. Si la boue n’était pas si rouge de leur sang, on aurait presque pu les croire endormis.
A ses pieds, salie par la terre humide, reposait la superbe bannière de chapitre dont il était le porteur depuis plus de 50 ans. Il regarda tristement l’étendard souillé et à moitié brûlé par l’explosion qui avait décimé ses compagnons d’armes. Doucement, il se pencha pour saisir la lourde hampe de métal et extraire ce symbole sacré de cette fange boueuse où il n’aurait jamais du tomber. Le soleil vint frapper de ses pâles rayons la bannière mutilée lui provoquant un hoquet de haine envers ceux qui avaient osés défier la colère des spaces marine.
La moitié du centenaire tissu avait été arraché, emportant dans un nuage de fumée la devise et le symbole du chapitre. Seul restait la balance des vertueux, avertissant leurs ennemis de leur proche jugement. Le tirant de sa torpeur, des brides de transmissions lui parvint annonçant un assaut imminent. Ses frères étaient donc passés à travers le barrage d’artillerie. Un mince sourire caressa son visage malgré la chape d’amertume qui enserrait son cœur.
Deux heures plus tard, après une marche forcée sur des kilomètres de plaine dévastée, il lançait, en première ligne, l’attaque sur le bunker ennemi. Ce qu’il restait de la bannière flottait au vent alors qu’il courrait vers la victoire.
Qu’importe combien tomberaient aujourd’hui. Tant que l’étendard du chapitre était tenu bien haut dans le ciel, nul ne pourrait ignorer le courage et la vertu des Knights of Justice.

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Porte Bannière Knights of Justice

Thibald, sergent vétéran de la famille Tycho

Thibald, sergent vétéran de la famille Tycho – PATCHOO ORK

Le vent glacé d’Aldera balayait sans faiblir l’impraticable chemin de terre sur lequel il était en train de marcher depuis plusieurs heures. Ses longs cheveux d’un gris acier flottaient au gré des bourrasques mais, pour rien au monde, il n’aurait voulu remettre son casque d’adamantium.

Il s’arrêta un instant appréciant la fureur des éléments. Une forte neige aux flocons denses comme un brouillard s’était mis à tomber, mais cela n’eut d’autres effets que de le faire sourire. C’était ici qu’il avait grandi, peu importe ce que la planète pouvait déployer comme tourments naturels pour tenter de le ralentir, il arriverait en temps et en heure.

Se remettant prestement en marche, il se remémora un long instant les évènements qui s’étaient écoulés depuis la dernière fois qu’il avait arpenté le chemin des braves ; la purge de Meknos, où tant de sang impie coula en une seule nuit ; la lutte pour Abydos, qui avait bien failli lui coûter la vie ; l’abordage du ‘Spirtitus’, qui marqua à jamais son cœur de la perte d’un frère avec qui il avait été initié. Les souvenirs ne manquaient pas. Les temps étaient de plus en plus troublés et cette année fut une année de guerre, une de plus !

La pente ascendante se faisait plus prononcée et, malgré les servomoteurs de son armure, il sentait l’effort accompli par ses muscles pour avancer encore un pas de plus, puis un autre, jusqu’aux marches de l’élévation.

L’imposant escalier taillé à même la roche révélait à présent ses sombres marches, ses yeux perçant les volutes de neige qui recouvraient déjà ses traces. Avec des gestes posés, il dénoua son holster de sa ceinture, le posant au sol où vint le rejoindre son immense hache à double lame. De sa main droite, il brandit alors un long bâton de cuivre dont l’extrémité supérieure était sculptée d’une tête de loup ouvrant sa gueule.

– Je suis Thibald, fils de Gildur et enfant des montagnes. Entonna-t-il alors d’une voix claire et puissante. Je me présente à vous sans armes et portant la relique de notre famille en symbole de paix et de partage.

Semblant alors percer les ombres comme des spectres, des dizaines de guerriers vêtus de peaux de bêtes sortirent de leurs cachettes de pierres toisant du regard le space marine en armure de cérémonie. Rapidement, un groupe se forma autour de lui et le flot de la mer houlante de silhouettes ne fut percé que par un vieil homme à la longue barbe et aux yeux brillants portant dans la main un bâton semblable au sien.

– Sois le bienvenu sur les terres de la famille Tycho, Thibald, fils de Gildur. Commença ce dernier. Maintenant que tu es là, le rituel va pouvoir commencer.

Tendant la main, le vieillard lui attrapa son bâton, déposant dans son autre paume celui qu’il avait emmené avec lui. Les guerriers se mirent alors à hurler, imitant le cri du dangereux prédateur qu’était le loup des collines et Thibald joignit sa voix aux leurs.

Il se retint de sourire. Il avait grandit ici, parmi des hommes semblables à ceux-là et respectant des coutumes ancrées dans leurs cœurs depuis mille générations. Après avoir traversé la galaxie allant de conflits en conflits et de guerres en guerres, il était ici chez lui.

Suivant le vieillard, il passa devant plusieurs dizaines de jeunes garçons robustes et fiers. Malgré la difficulté de ce qui les attendaient, il espérait que certains seraient encore en vie dans une semaine pour devenir, comme lui l’était aujourd’hui, un space marine des Knights of Justice.

Publié dans Rendarthon | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Thibald, sergent vétéran de la famille Tycho