Capella Secundus

3

On avait l’impression que le béton et la chair avaient fusionné. Plus DeSaintes et la Main de l’Empereur avançaient, plus les parois des égouts semblaient être organiques, suintantes d’humeurs visqueuses. C’était comme progresser à travers les intestins d’un géant issu des contes pour enfants. Mais l’ambiance était plus proche du cauchemardesque que du féerique !

Cela faisait déjà un moment que l’Inquisiteur et la dizaine de terminators Dark Exorcists qui l’accompagnait traquaient un Magos dans les profondeurs de la ville. Leurs seules sources de lumière provenaient du projecteur monté sur l’épaule du chrono-gladiateur de l’Inquisiteur et des armures Space Marine.

L’annonce de la mort du Gouverneur s’était répandue comme une traînée de poudre, la tension était montée d’un cran, mais les Arbites, fidèles à leur réputation, maintenaient l’ordre et le calme avec efficacité. Leur tâche s’en trouva d’autant plus facilitée avec l’arrivée d’un contingent conséquent de Dark Exorcists mené par leur Maître, Styx en personne. Le plan échafaudé par le Seigneur Space Marine et DeSaintes était simple : ratisser la cité secteur par secteur afin de détecter et d’éliminer tous les renégats.

C’est au cours d’une patrouille dans la zone Oméga-7 que le vieil homme et son escouade, tombèrent par inadvertance sur un nid d’hybrides. Grâce à la puissance de feu des terminators, la confrontation fut de courte durée. Néanmoins leur meneur parvint à s’enfuir via un conduit d’évacuation d’eaux usées. Sans hésiter, le petit groupe loyaliste s’était alors lancé à sa poursuite.

DeSaintes distinguait à peine la silhouette de son servant mécanisé, placé en éclaireur, une quinzaine de mètres devant eux. Soudain, ce dernier fut pris de spasmes. Le faisceau lumineux issu de son spot partit en tout sens, puis s’éteignit. Dans un mouvement fluide, le Sergent Caleb se plaça aussitôt devant l’Inquisiteur et d’un geste, ordonna à ses hommes de se placer en état d’alerte.

Un son, guttural et vicieux, semblait se rapprocher lentement d’eux depuis l’obscurité. DeSaintes braqua sa lampe torche sur une rangée de dents acérées. Un genestealer ! Les bolters donnèrent aussitôt de la voix et firent exploser la boîte crânienne de la créature.

D’autres piaillements rauques se firent entendre. Un essaim venait à leur rencontre. De chasseurs, ils étaient devenus proies. Caleb ordonna la retraite et Frère Elias couvrit leurs arrières au lance-flammes. Après quelques cinq cent mètres au pas de course, DeSaintes s’autorisa un coup d’œil en arrière et aperçut Elias s’écrouler, la tête détachée du corps.

Le tunnel ne semblait pas avoir de fin, tout n’était plus que vacarme et cette lumière au loin si inaccessible! C’est avec soulagement que le serviteur de l’Empereur se jeta enfin au-dehors, tête la première, dans un bassin remplit d’immondices. Remontant à la surface, l’Inquisiteur se retrouva au milieu des Space Marines, tous pointant leurs armes vers la bouche sombre. Rien ne vint.

Trois des dix membres de la Main de l’Empereur manquaient à l’appel. DeSaintes pesta contre son manque de discernement : la contamination xénos était encore plus avancée qu’il ne l’avait jugé. Il avait peut-être besoin d’être aidé par quelqu’un de plus chevronné que lui.

Cette entrée a été publiée dans Capella Secundus, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Capella Secundus

  1. Metatron dit :

    Que devient ce texte à 4 mains avec Baal ?
    Vous continuez encore ? Vous l’avez terminé ?

    • Rendar dit :

      Le texte n’est pas terminé non.

      Je dois faire le point avec mon co-auteur pour voir ce qu’il souhaite faire à ce sujet, au besoin, je pense terminer tout seul…