Sha’eil Taan

10

+++ Veuillez entrer votre code personnel +++

xxx/xxxx/xxx

+++
Code accepté…
Téléchargement des informations en cours…
Bienvenu Seigneur Ezekiel…
+++

Pensée du jour : Le démon n’a pas de visage, il peut être n’importe qui.

+++
Menu principal de votre journal de bord.
– Désirez-vous créer une nouvelle entrée ?
– Consulter les entrées précédentes ?
– Effacer une entrée ?
+++

+++ Mode consultation enclenché… Veuillez attendre quelques instants…+++

Pâque impériale. – 2 jour

L’Empereur soit loué ! Esteban est enfin revenu de son périple vers Shemash. Et il n’est heureusement pas revenu les mains vides : le Kiam Lir est désormais en notre possession et, je l’espère, il sera l’arme qui triomphera du Sha’eil Taan.

L’artefact est surprenant, je m’attendais à un appareillage sophistiqué ou mystique mais il ne s’agit que d’un marteau, un simple marteau ne présentant aucun caractéristique particulière. Nous le conservons sous bonne garde à bord de l’Aile Rouge, vaisseau du contrebandier Gecko Holland. Cela peut sembler risqué, néanmoins nous avons opté pour cette solution par pure commodité, il est ainsi disponible en cas de déploiement rapide tout autant que lors d’une évacuation précipitée.

De concert avec les forces loyalistes en poste sur Capella, nous avons lancé une série d’incursions contre les groupes armés ennemis faisant route vers la capitale car les rapports des serviteurs-drones envoyés vers Giract ont hélas confirmés ce que nous craignions : la métropole a été entièrement vitrifiée, entraînant dans sa perte le contingent Dark Exorcists qui aurait été d’un grand secours dans notre lutte acharnée – certains murmurent, désespérée. Malgré cette triste nouvelle, nous avons utilisé le peu de temps qui nous reste, avant la Pâque, à bon escient pour fortifier davantage les entrées de la ville.

Après cette nuit, j’ai le sentiment que plus rien ne sera comme avant. Même si nous possédons l’artefact offert par les eldars. Même si mon âme est pure et, je le jure par tous les martyrs de l’Imperium, les cœurs de mes compagnons le sont tout autant, j’ai peur que cela ne suffise pas. J’ai peur que le mal qui fond sur nous ne soit plus fort que ce que notre foi et nos corps puissent supporter.

L’Inquisiteur DeSaintes mène actuellement une petite force de combat dans les murs de la cité, traquant et éliminant les petites poches de saboteurs et agitateurs qui essayent de prendre pied dans les alentours du centre. Seinfield se montre d’ailleurs tout aussi zélé et impitoyable que son maître dans l’exécution de sa tâche. Son futur me semble tout tracé au sein de l’Ordo. Nul doute que, s’il survit au Grand Réveil, il ne tardera pas à recevoir sa rosette.

Mais pour l’heure, ce dernier a été dépêché auprès d’Hélion. Ce jeune garçon sur qui j’allège de plus en plus mon emprise mentale afin de le libérer des verrous psychiques que je lui impose depuis sa naissance. Sa puissance ne m’avait pas laissé le choix à l’époque, néanmoins je l’ai bien entraîné et je crois en lui et en ses capacités hors norme qui devraient nous être d’une grande aide.

Pâque impériale. – 1 jour

Ce matin, j’ai fais descendre depuis l’Emperor’s Claw une équipe de prêcheurs et confesseurs possédant les meilleures compétences afin d’encourager et de stimuler nos troupes. Ils sont également accompagnés de quelques hommes de mains que je compte envoyer aux points d’accès les plus sensibles de Capella comme la Place du Corbeau ou l’Allée du Trône où les principaux barrages ont été dressés.

Les Emperor’s Swords m’ont demandé à avoir quelques heures pour se recueillir et effectuer leurs rites de chapitre. Je leur ai accordé l’honneur d’occuper la Basilique de Saint Hylian à quelques kilomètres à peine de ma position. Cet édifice pourra garantir la tranquillité de la poignée d’entres eux qui ont survécus et assurer ainsi une réaction rapide en cas de besoin. Malgré la tragique perte de leurs Terminators dans les tunnels, les Astartes sous les ordres du Capitaine Selcus n’ont pas baissé les bras et, fidèles à leur réputation, ont été d’un précieux secours comme on pouvait l’attendre d’eux.

En dépit de toutes nos recherches, nous restons dans un brouillard aussi impénétrable que les pluies diluviennes qui s’abattent encore et toujours sur la planète. Qu’est exactement le Sha’eil Taan ? Pourquoi des Marines renégats veulent-ils à tout prix le réveiller ? Pourquoi les xénos eldars nous épaulent-ils ? Pour répondre à une partie de ces questions, un apostat capturé ce matin a été interrogé par Hélion et Seinfield. J’espérais que leur talent certain pour la coercition nous permettrait d’y voir rapidement plus clair. Grand bien m’en prit !

L’appel pressant provenait de mon communicateur, je reconnu sans peine la voix d’Hélion et répondit aussitôt. Le ton de mon élève était haché et ponctué de respirations haletantes. Il devait être entrain de courir ou de grimper un escalier à la hâte. L’impie avait parlé et il fallait faire au plus vite. Il savait où aurait lieu le Grand Réveil : la clef était le mausolée. Depuis le début, ils planifiaient de procéder au rituel là-bas. DeSaintes était très proche de le découvrir lorsqu’il avait été agressé, il y a plusieurs semaines maintenant, dans les sous-sols.

Seinfield est déjà partit rejoindre son mentor afin de le mettre au courant.

Dès que la communication fut coupée, je me suis alors rué à l’extérieur. Sous la lourde chape de nuages noirs, la nuit et le jour n’ont depuis longtemps plus réellement de différences sur Capella. Mais tous les chronos confirment qu’une nouvelle journée se lève, amenant avec lui la Pâque et notre destin à tous.

Nous avons néanmoins un plan et nous allons le mettre à exécution. Programmant une fréquence à l’intention de tout le personnel militaire, je déclarais donc le branle-bas de combat. Nous savons tous qu’aujourd’hui est une journée spéciale dans nos existences. L’ennemi est à nos portes, il est peut-être même déjà parmi nous et il est de notre devoir le plus sacré de l’arrêter. Nos forces ont toutes un rôle à remplir, une mission à accomplir : empêcher les hérétiques de pénétrer dans la ville.

Nous venons donc d’apprendre que le cœur de la corruption qui frappe ce monde prend place dans le mausolée. Je veux que tous articulent leurs défenses autour de ce point. L’Inquisiteur DeSaintes et moi-même allons personnellement y terrasser la source du mal, cependant il est primordial qu’ils stoppent les renforts pouvant nous barrer la route.

Tous sont parés, pour autant que l’on puisse l’être. Les volontaires et les Arbites vont prendre place sur les barricades et les bâtiments, Selcus envoyer ses troupes soutenir les points sensibles, Esteban me rejoindra directement au mausolée avec le Kiam Lir.

Hélion est arrivé à l’instant en nage, armé d’un fusil-laser et d’un poignard. Son visage était grave mais déterminé et il vint sans un mot poser sa main sur l’aigle en or ornant l’épaulière gauche de mon armure, comme un salut respectueux doublé d’une prière silencieuse.

Nous avons pris ensemble le chemin de la rue Irlamsson où nous attendait ma suite et plusieurs dizaines de gardes. Mon Land Raider personnel y vrombissait, ainsi que trois Chimères qui étaient prêtes à foncer vers notre objectif.

Les pièces du puzzle se sont soudainement mises en place. Les sacrifices, les attaques de sape, les incantations, l’assaut orbital, le Sha’eil Taan, la Pâque. Il ne manque qu’une pièce… Et cette dernière se trouve dans le mausolée. A l’autre bout de la ville.

En ultime recours, j’ai ordonné les préparatifs de l’Exterminatus sans en référer à Esteban.

Nous partons en toute hâte.

+++
Addendum enregistré…
Protection activée…
Si ce document n’est plus consulté dans les cinq jours, la balise psychique s’activera automatiquement.
Bonne journée Seigneur Ezekiel.
+++

Cette entrée a été publiée dans Capella Secundus, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.