Idyus, space marine Knights of Justice

Idyus, space marine Knights of Justice – NEXOS

‘Fils de chien’, pensa-t-il silencieusement alors que le Xénos qui avait surgit de nulle part venait de lui taillader l’épaulière. Le système de diagnostic de son armure énergétique l’informa qu’elle n’avait subit aucun dommage majeur, mais il avait sentit la lame pénétrer dans la céramite.

L’eldar en face de lui le regardait de ses yeux malsains. La peau livide, les dents taillées en pointe et son armure noire hérissée de plaque protectrices ne laissaient aucun doutes sur l’appartenance de ce dernier à une quelconque cabale noire. Ses pairs et lui avaient surgi de nulle part sur le petit avant poste Knights of Justice et l’affrontement qui s’en était suivis avait été très bref mais incroyablement violent. Les assaillants avaient étés mis en fuite et ce dernier devait être l’un de seuls survivants qui se faisaient traquer dans la jungle de cendre depuis quelques heures.

Un sourire carnassier naquit sous le casque d’Idyus. Cette abomination semblait vouloir un duel à l’arme blanche. Il n’allait pas se priver de ce plaisir. D’un geste rapide, il rengaina son pistolet Bolter pour dégainer un long couteau effilé qu’il empoigna lame baissée. Il rangea également sa longue épée tronçonneuse en voyant que son adversaire n’avait pour toute arme qu’un poignard à double lame.

En un éclair, le Xénos qui s’était coiffé d’un casque grimaçant fut sur lui. Parant un coup latéral, Idyus tenta de lui donner un revers de son poing gauche mais l’eldar noir s’était déjà déplacé amorçant un second coup, ascendant cette fois-ci.

– ‘Par le sang des primarques, il est rapide’. S’étonna-t-il en reculant.

De justesse, le poignard extra-terrestre manqua de lui ouvrir le torse, mais la montée d’adrénaline qui s’en suivit n’était pas pour lui déplaire. D’un geste souple, il changea son poignard de main tout en s’élançant en avant, feintant une attaque de sa lame pour enchaîner sur une série de coup de poings qui furent si violents que le premier fissura le casque de son adversaire, le deuxième le lui arracha et le dernier le projeta lourdement au sol.

Sans lui laisser le temps de faire le moindre geste, Idyus se laissa tomber lui aussi sur la terre couverte de graviers. Faisant repasser son arme dans sa main droite, il se servit de la gauche pour agripper solidement la trachée de son adversaire dont on pouvait lire, dans le seul œil valide que les éclats acérés de son casque fracassé avaient épargnés, la rage de s’être laissé dominer.

Sans un mot, Idyus lui donna le coup de grâce, lacérant son torse de multiples coups rapides faisant naître des rivières de sang écarlate. Il resta un instant agenouillé au dessus de ce corps sans vie essayant de répugner son dégoût pour lui et tous les autre de sa race, qu’ils se prétendent agir noblement ou vilement. Malgré ses efforts, il n’y parvint pas…

Cette entrée a été publiée dans Rendarthon, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.