Frère Hank, Cathar Knights of Justice

Frère Hank, Cathar Knights of Justice – DA MNEDBOY AND ZE FUHIN

‘Tu peux toujours courir’

Pensa le space marine en armure grise en voyant s’enfuir le dernier survivant du petit groupe de soldats xénos que ses frères et lui venaient de réduire en morceaux. ‘Tu n’iras pas bien loin’

Calmement, il retira son épée tronçonneuse du corps d’un des guerriers de feu qui gisait, au milieu d’une flaque rouge, sur le sol rocailleux d’Halorias. Son armure avait été tachée de ce sang impur et cela suffisait à le dégoutter. Il se sentait souillé par le fluide vital extra-terrestre et il adressa une brève prière d’excuse à l’esprit de son équipement en espérant que ce dernier continuerait à le protéger malgré la présence de cette crasse répugnante.
Lorsque les forces du chapitre Knights of Justice avaient lancés leurs attaques sur cette ancienne colonie impériale, leurs systèmes de communications avaient résonnés d’appels soi-disant apaisants les priants de se joindre au bien suprême et d’œuvrer main dans la main pour un monde meilleur. Il avait manqué de s’étrangler de rire.
Dès qu’ils eurent posés un pied à terre, les tau les avaient cloués au sol sous une incessante tempête de tir. Mais il était un Cathar, un élu parmi les enfants de l’Empereur, et qu’importe les projectiles qui pleuvraient autour d’eux, il remplirait toujours sa mission.

‘De toutes manières, ils ne sont bon qu’a savoir tirer’ Se dit il silencieusement contemplant le cadavre à ses pieds.

D’un geste souple, il réenclencha ses réacteurs.

‘Attendez moi ici’ Se contenta-t-il de lancer à son escouade avant de s’élancer à la suite de sa proie.

Car c’était bien de cela qu’il s’agissait, il était un chasseur et son gibier n’avait aucune chance. Rasant le sol à une vitesse vertigineuse, il se servit de son élan pour franchir d’un bond une saillie rocheuse et s’élever dans les airs.
Son adversaire était terré la, misérablement caché derrière les reste d’une fortification d’origine impériale avec son arme pointée vers l’horizon.
Brandissant son marteau énergétique, il fondit sur lui depuis le ciel parsemé de nuages.

Cette entrée a été publiée dans Rendarthon, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.