Goule d’Achéron (Rackham)


Atorgael a eu la bonne idée de créer ce mini site, dédié à la peinture de figurines. Une marotte qui me suit depuis plusieurs années.

Ici, pas question de challenges d’écriture, mais de mise en couleur (et en lumière) ! Alors lançons les hostilités !

Par la grâce du Sanctum, j’ai eu le plaisir de participer au Grand Livre des armées, sous le fouet de Jérémie Bonamant Teboul. Et justement, Jérémie est pour beaucoup dans cette première réalisation que je vous propose.

Le DVD Peindre des Figurines avec Jérémie Bonamant Teboul propose une foule de techniques, de la préparation de la figurine jusqu’au soclage, en passant par le NMM et toutes ces joyeusetés.
Pour ma part, j’y ai découvert de vraies nouveautés, pour des étapes qui me paraissaient pourtant sans aucune subtilité.

Là où Atorgael s’échine principalement sur de la figurine Warhammer 40000 ou Battle, je buche et trébuche principalement sur les figurines de feu Rackham, pour le jeu Confrontation. Je vous parlerai donc dans cet article d’une goule, des rangs des Morts vivants d’achéron.

Cette goule fait partie de ma compagnie de Morts vivants pour le jeu Dogs of War. Dans cette extension de Confrontation, les figurines acquièrent de l’expérience au fur et à mesure des parties et des missions réalisées.

ChagallC’est ainsi que ma goule, qui répond au doux nom de Créophage, est devenue une jolie teigne : Ambidextre et assassin, en plus d’avoir le rôle délicat de jouer les toubibs pour ses comparses entre deux parties (le rôle de toubib étant un brin paradoxal chez les morts vivants).

D’un point de vue modélisme, il s’agit de la figurine de Chagall l’affamé, une des plus anciennes figurines de Confrontation. Cela explique le soin apporté à l’ébarbage de la figurine.

J’utilise depuis plus de dix ans de la Prince August, appliquée sur une palette humide grâce à la belle démonstration de Jérémie dans son DVD.

La peinture de la peau et de la « jupe » a été réalisée en suivant la technique de peinture dans le frais, telle qu’expliquée dans les DVD. Une manière originale et finalement très intuitive de mêler des couleurs et d’obtenir des dégradés naturels.

J’ai suivi le dogme des peintres Rackham, avec une peinture 100 % NMM (Non Metallic Metal).
Et voici la bête, après soclage :

Goule

 

zoom_gouleUne petite modification a été apportée, afin de donner plus d’intensité au visage : un œil menaçant a été placé dans l’orbite vide. Il s’agit d’une simple bille de milliput.

De quoi effrayer le plus stoïque des adversaires !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *