Nam Prioris

Corax Stingray est un soldat de l’Empereur comme des millions d’autres, comme tous les gars du 1er régiment des Chimères Pourpres de Capella, les Dead Kings.

Une bande de durs à cuire qui va en voir des vertes et des pas mûres sur une lune perdue, Nam Prioris…

Dramatis personae

la 3ème escouade :

  • Corax Stingray – Sergent
  • “la Nounou” – arme-lourde
  • Bishop – éclaireur
  • Murdock – radio
  • “Doky” – médecin
  • Gambit – sniper
  • Vallenciaga – lance-flammes
  • Joshua – cadet
  • Wedge & Biggs – cadets (jumeaux)
  • Shapiro (décédé)
  • Dutch (décédé)
  • Spoon (décédé)
  • Gustavo (décédé)

Autres unités :

  • Tuomas – Major
  • Van Haussmann – Lieutenant
  • Claytus – aumônier
  • Ungern – Commissaire
  • Rippert – Sergent (5ème escouade)
  • Carmine “le clebs” Canis – Sergent (2nde escouade)
  • “Fat Domino” – soldat (2nde escouade)
  • Washington – soldat (2nde escouade)
  • Lovells – intendant
  • Kim Cue – adjudant-chef FDP
  • Huey Dustoff – pilote de Land Speeder Medevac

Que dire sur Nam Prioris ? Que c’est toujours un plaisir de retrouver les personnages qui font vivre cette histoire.

C’est Baal qui a initié ce récit, je ne me suis contenté que de lui proposer d’ajouter un personnage (Doky il me semble) et ce fut le début pour moi de participer aux aventures de cette escouade de la Garde Impériale.

J’ai toujours bien aimé les piou-piou de l’Imperium, justement pour leur côté … piou-piou, loin de ces surhommes de Space Marine. Au moins avec les gardes, on reste à une dimension humaine, donc vulnérable, donc attachante.

Sans doute penserez-vous que vous avez déjà vu ou lu des scènes de ce récit ailleurs, avant. Sûrement, Baal est un grand fan de toutes ces histoires sur la guerre du Vietnam, personnellement, je suis plus du genre à plonger avec délectation dans les films sur la seconde guerre mondiale (le jour le plus long, le soldat Ryan et autre petites choses du genre). Ajouter à cela une collection de figurine de la GI forte de dizaines d’unités et vous aurez compris mon enthousiasme à participer à ce récit.
Dernière source de motivation (s’il en fallait encre une), les livres de la série des fantômes de Gaunt, en essayant de ne pas en faire une source d’inspiration trop évidente. N’est pas Abnett qui veut.

Le but : finir un jour cette histoire. Et on y arrivera ! L’Empereur nous regarde !

Atorgael

Au cas où vous n’auriez pas encore fait le rapprochement, j’ai toujours était fasciné par les séries et les films sur la guerre du Viet-Nam.
Et c’est un peu de cette ambiance que j’ai voulu retransmettre à mon tour, dans l’univers 40K.
C’était pour moi aussi l’occasion d’écrire à la première personne et de glisser un peu plus d’humour.
A l’instar de DeSaintes, mon premier texte a inspiré Atorgael et nous avons enchaîné les histoires avec beaucoup de plaisir.

Baal-Moloch

Cette entrée a été publiée dans Textes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.